Accéder au contenu principal
France / Economie

«Règle d’or» budgétaire: l’UMP et le PS toujours divisés

Le Premier ministre François Fillon doit poursuivre ses consultations pour atteindre une majorité des trois cinquièmes en faveur de la « règle d'or ».
Le Premier ministre François Fillon doit poursuivre ses consultations pour atteindre une majorité des trois cinquièmes en faveur de la « règle d'or ». REUTERS/Benoit Tessier
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Nicolas Sarkozy a confirmé, mercredi 7 septembre, aux députés UMP, qu'il n'avait pas renoncé à inscrire la « règle d'or » budgétaire dans la Constitution, et les consultations du Premier ministre sur cette question viennent de commencer. Quoi qu'il en soit, le chef de l'Etat attendra les résultats des sénatoriales de la fin du mois de septembre avant de réunir le Congrès.

Publicité

Les députés de l' UMP, dans les couloirs de l 'Assemblée nationale, confirment que Nicolas Sarkozy est toujours déterminé à faire ratifier, dans les plus brefs délais, la « règle d'or ». Mais le chef de l 'Etat, avant de convoquer éventuellement le Congrès, attend les résultats des consultations menées par le Premier ministre, François Fillon.

Les députés de la majorité appellent donc, une nouvelle fois, les socialistes à voter ce texte. « Ce qui est toujours incompréhensible pour nous, c’est la position des socialistes français, déplore Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale. Ce qu’on espère, c’est qu’ils vont évoluer comme le font les Espagnols ».

Les représentants du PS, de leur côté, le répètent : ils ne voteront pas ce texte, surtout pas à huit mois de l'élection présidentielle. « Monsieur Sarkozy sait très bien qu’il n’a pas la majorité pour passer sa réforme, avance Henri Emmanuelli, député PS des Landes, et il sait tout aussi bien que l’échec de la réforme serait un signe catastrophique sur les marchés. Donc tout ça, c’est de la gesticulation UMP par voix de presse interposées ».

François Fillon, pour sa part, devra convaincre la majorité des trois cinquièmes du Congrès pour que la « règle d'or » soit adoptée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.