Accéder au contenu principal
FRANCE / EDUCATION

Echec scolaire : le bonnet d'âne pour la France

Une classe d'enfants dans une école primaire, à Caen, dans le nord-ouest de la France.
Une classe d'enfants dans une école primaire, à Caen, dans le nord-ouest de la France. (Photo : AFP)
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La quatrième édition de la Journée du refus de l’échec scolaire a lieu ce mercredi 21 septembre 2011. Elle est organisée par l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev), sous le parrainage de l’Unicef France. Selon le ministère de l’Education, de 180 000 à 220 000 jeunes en France sortent chaque année du système scolaire sans aucun diplôme. La France se situe dans le bas du tableau de l'OCDE sur la qualité de vie à l'école.

Publicité

Les causes du décrochage scolaire sont multiples. Sept mille étudiants bénévoles de l’Afev interviennent chaque année dans les quartiers populaires de 280 villes de France. L’un des facteurs majeurs de l’échec scolaire, c’est le malaise éprouvé par les élèves qui n’arrivent pas à trouver leur place à l’école.

L’enquête, réalisée auprès de 700 jeunes des zones d’éducation prioritaire (ZEP) confirme largement ce constat. Eunice Mangado-Lunetta, directrice déléguée de l’Afev témoigne : « Ce sont des jeunes qui aiment assez peu l’école, quand on leur pose la question ils sont seulement 27% à déclarer aimer beaucoup d’école. Ils ont malgré tout une bonne image des enseignants. Ils ont même le sentiment que le système est assez juste. En revanche, il y a un vrai malaise. On voit ce malaise à travers des chiffres comme les 34% qui se sentent assez souvent mal à l’école. Les causes principales sont la question de la tension autour de l’évaluation, les contrôles, mais aussi en deuxième position le climat scolaire et les relations qui sont très dures entre les jeunes dans certains collèges. Et puis, il y a quand même 43% des élèves qui vont le matin à l’école avec la boule au ventre ».

Dans une enquête de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) concernant la qualité de la vie à l’école, la France est vingt-deuxième sur vingt-cinq pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.