Accéder au contenu principal
France / Politique

France : François Fillon passe à l’offensive contre le candidat Hollande

François Fillon a lancé l'offensive contre François Hollande, à la veille de la convention télévisée de l'UMP.
François Fillon a lancé l'offensive contre François Hollande, à la veille de la convention télévisée de l'UMP. AFP/Bertrand Langlois
Texte par : RFI Suivre
4 mn

En France, au lendemain de la désignation de François Hollande comme candidat socialiste pour la présidentielle, le Premier ministre François Fillon est venu lancer la contre-attaque de la majorité sur le plateau du 20h00 de France 2. Cette contre-attaque visait essentiellement à décrédibiliser le principal adversaire de Nicolas Sarkozy pour 2012.

Publicité

François Fillon n'est pas le genre d'homme à proposer aux Français de rêver. Le Premier ministre a choisi depuis 2007 un autre créneau : celui d'asséner à ses concitoyens une vérité pas toujours facile à entendre, celui de parler de risque de « faillite » ou de « rigueur ». Du coup, il était de loin le mieux placé pour lancer l'offensive contre un François Hollande qui, à peine désigné candidat des socialistes, a promis de « réenchanter le rêve français ».

Angle d’attaque

Quand on entend François Hollande, on se dit que le projet du Parti socialiste est à côté de la plaque

François Fillon

Cette belle formule est tombée à pic pour permettre à François Fillon de pointer l' « irresponsabilité » du candidat socialiste et du projet qu'il défend, inadapté dans le contexte d'une crise sans précédent où il faut éviter la faillite de la Grèce et l'explosion de la zone euro. L'angle d'attaque est clair : dans la tourmente, les socialistes ne feront pas le poids, que François Hollande soit leur champion n'y changera rien.

Seul Nicolas Sarkozy peut être à la hauteur des enjeux. François Fillon l'a dit, et maintenant l'UMP - qui organise une convention télévisée pour décortiquer le projet socialiste - va essayer de le démontrer. Nicolas Sarkozy lui-même va peut-être aussi se mêler à l’offensive. On annonce sa participation prochaine à une émission télévisée pour évoquer la crise. A l'UMP, on a décidé de faire campagne sur la crédibilité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.