France / Nucléaire

Les Français hésitants sur le recours à l'énergie nucléaire

Le chantier du réacteur EPR de Flamanville.
Le chantier du réacteur EPR de Flamanville. AFP/Mychele Daniau
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Alors que les divergences entre socialistes et écologistes sur l'arrêt du réacteur nucléaire EPR de Flamanville (Manche) empêchent la conclusion d'un accord électoral entre les deux partis, les Français eux-mêmes se montrent très hésitants face à l'énergie nucléaire. Un sondage Ifop publié dans Sud-Ouest Dimanche reflète bien l'incertitude des Français après la catastrophe de Fukushima.

Publicité

Quatre Français sur dix ne savent plus que penser du recours à l'énergie nucléaire et, sans y être formellement opposés, comme le sont 17% de leurs compatriotes, ils ne sont pas non plus comme un tiers des Français, favorables à cette énergie.

Ils se déclarent hésitants. La moitié des sympathisants socialistes sont parmi ces hésitants. Hésitants aussi 38% des sympathisants écologistes. Mais les proches des verts sont à plus de 40% résolument opposés au nucléaire. Seuls 17% des Français s'y déclarent totalement opposés.

En revanche, les deux tiers des sympathisants UMP sont clairement favorables au nucléaire.

Ce sondage enregistre aussi une progression de l'inquiétude à l'égard des centrales nucléaires françaises. En juin dernier, un Français sur quatre ne se déclarait pas inquiet du tout. Ils ne sont plus qu'un sur dix à n'entretenir aucune inquiétude.

A l'inverse, 70% des sympathisants écologistes, la moitié des sympathisants PS ou de Front national et 20% des sympathisants UMP sont inquiets de la sécurité des centrales nucléaires françaises.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail