Accéder au contenu principal
FRANCE / TRANSPORT

La ville de Paris lance Autolib', la voiture électrique en libre-service

Une station Autolib’ équipée d’un espace abonnement, une borne de location et une borne de charge pour la Bluecar.
Une station Autolib’ équipée d’un espace abonnement, une borne de location et une borne de charge pour la Bluecar. Reuters/Gonzalo Fuentes
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Autolib', le service de voitures électriques en libre-service, inspiré du fameux Vélib, ouvre lundi 5 décembre 2011 au public. Pour le moment 250 voitures vont rouler dans 46 communes d'Ile-de-France dont Paris. D’ici mai 2012, 3 000 voitures devraient circuler au total. Objectif: inciter les Franciliens à renoncer à leur voiture en offrant des véhicules disponibles, peu chers et écolo. Mais certains mettent en doute la viabilité économique du projet.

Publicité

Comme pour le Vélib', le tarif sera appliqué à la demi-heure et ce n’est pas cher : 5 euros la première demi-heure et 4 euros les suivantes. Apparemment le système convient au groupe Bolloré qui a investi 1 milliard 500 millions d’euros sur ce projet.

Le groupe Bolloré estime qu’Autolib' devrait être rentable d'ici sept ans à condition qu’au minimum 80 000 usagers abonnés utilisent une voiture deux fois par semaine. Or un rapport du Centre d'analyse stratégique qualifie ces chiffres de très optimistes.

Si de nombreuses communes ont adhéré au projet, d'autres jugent le système coûteux et doutent de sa rentabilité. Les municipalités participent au financement à hauteur de 50 000 euros par point d'accès. Elles s'interrogent en effet sur ce que pourrait leur coûter les actes de vandalisme et la maintenance. Le groupe Bolloré s'est engagé à en prendre une partie en charge. Certains élus s'en inquiètent. Ils craignent que ce soit le contribuable qui règle le reste de la facture comme c'est déjà le cas pour le Vélib'.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.