FRANCE / TRANSPORT

France : le tribunal de commerce va examiner le projet de reprise de Seafrance par des salariés

Un ferry de la compagnie SeaFrance.
Un ferry de la compagnie SeaFrance. (CC)
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le tribunal de commerce de Paris va examiner lundi 9 janvier 2012 le projet de reprise de la compagnie de ferries transmanche SeaFrance par ses salariés. Une option qui semble perdre du terrain et la liquidation pourrait être prononcée, ouvrant la voie à d'éventuels repreneurs. Le président Nicolas Sarkozy a présidé ce dimanche 8 janvier 2012 à l’Elysée une réunion interministérielle pour examiner l'offre de constitution d'une coopérative ouvrière.

Publicité

Le tribunal de commerce de paris va examiner la viabilité à terme du projet de coopérative ouvrière porté par la CFDT de l'entreprise. Une proposition qui semble cependant mal partie car moins de 250 salariés sur 880 seraient prêts à y engager leurs indemnités de licenciement, même abondées par la SNCF dont SeaFrance est la filiale.

La CFDT a déposé vendredi 6 janvier 2012 in extremis une version remaniée de son dossier. S'il ne retient pas le projet de Scop, le tribunal pourrait donc prononcer la liquidation. Et cela ouvrirait alors la voie à l'option d'une reprise par le consortium d'armateurs franco-danois, une option soutenue par le collectif des salariés opposés à la coopérative ouvrière. Louis Dreyfus Armateurs et le danois DFDS proposaient de reprendre 600 salariés.

Le gouvernement, qui souhaite une issue favorable alors que l'emploi est mis au rang de priorité nationale, maintient le contact avec la CFDT, le collectif et les armateurs. Car le tribunal pourrait aussi décider d'accorder à SeaFrance un délai supplémentaire ou mettre sa décision en délibéré à quelques jours. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail