Accéder au contenu principal
France/ Présidentielle 2012

Bayrou défend l’Europe

Strasbourg, mardi 6 mars. Pour François Bayrou, les destins de la France et de l’Europe sont liés.
Strasbourg, mardi 6 mars. Pour François Bayrou, les destins de la France et de l’Europe sont liés. AFP/Patrick Hertzog
3 mn

François Bayrou a choisi Strasbourg, où siège le Parlement européen, pour organiser un meeting consacré à l’Europe. Le candidat centriste qui refuse d’entrer dans la mêlée des attaques politiciennes a voulu marquer encore une fois sa différence en abordant une thématique délaissée par ses adversaires.

Publicité

De notre envoyée spéciale à Strasbourg

L’Europe, c’est l’oubliée de la campagne. En tout cas, c’est ce que François Bayrou a clamé à Strasbourg, la ville qui abrite le Parlement européen, où il tenait meeting mardi 6 mars : « On a l’impression que l’Europe est absente, que l’Europe est honteuse, que l’Europe est cachée ».

Et si l’Europe est aujourd’hui si lointaine pour les citoyens, c’est parce qu’ils ne la connaissent pas, parce qu’elle est dirigée par des inconnus sans légitimité. François Bayrou assène un jugement sévère sur cet état de fait : « Comment légitimer l’Europe quand aucun des dirigeants qu’on lui a désignés, au terme de tractations mystérieuses entre gouvernements, n’est identifié par les citoyens ? Cet anonymat des dirigeants européens est la responsabilité directe des dirigeants des Etats et des gouvernants nationaux, dont la préoccupation principale est qu’ils continuent d’occuper, eux et eux seuls, la scène politique et médiatique ».

Refonder l’Europe

Notre site spécial

Sans coup d’éclat, sans attaque à l’arme lourde, François Bayrou distille son message et met en cause la crédibilité de ceux qui ont successivement gouverné la France et, selon lui, enterré l’Europe. Avec une dédicace spéciale au dernier d’entre eux, Nicolas Sarkozy, dont il critique l’attitude lorsqu’à peine élu, il a remis en cause le pacte de stabilité européen : « En 2007, quand le nouveau président de la République a été élu, quel a été son premier déplacement ? Nicolas Sarkozy est allé à la réunion de l’Eurogroupe pour imposer que les pays ne soient plus désormais obligés de respecter la discipline qu’ils avaient signée. »

Alors François Bayrou lance un appel : « La vraie fidélité aux fondateurs… elle est dans la refondation…C’est à cette refondation de l’Europe que nous donnons rendez-vous au cours de l’élection française de 2012 ». Une refondation qui doit commencer par l’élection d’un président de l’Europe au suffrage universel.

Tracer son sillon

Pour François Bayrou, les destins de la France et de l’Europe sont liés. Pour les Strasbourgeois comme ce jeune étudiant, qui s’exprime à l’issue du meeting, aussi : « Le fait qu’enfin un candidat parle de l’Europe, c’est vraiment quelque chose qui peut jouer dans ma décision finale ».

François Bayrou ne veut pas nager dans l’écume de la politique politicienne. Alors il continue à tracer son sillon, quitte à paraître parfois loin du match de la campagne pour la présidentielle.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.