FRANCE / PRÉSIDENTIELLE 2012

France : le coût de l’élection présidentielle 2012

Les dépenses engagées par les communes pour l’installation des bureaux de vote, comme ici dans une école de Strasbourg, ce 21 avril 2012, sont prises en charge par l’Etat.
Les dépenses engagées par les communes pour l’installation des bureaux de vote, comme ici dans une école de Strasbourg, ce 21 avril 2012, sont prises en charge par l’Etat. Reuters/Vincent Kessler

Combien coûte l'élection présidentielle française ? René Dosière, député PS de l'Aisne, auteur de L'Argent de l'Etat détaille le montant des opérations. Il estime que le coût global de l'élection présidentielle, en 2012, s'élèvera à 228 millions d'euros, avec 10 candidats en lice. Celui-ci avait été de 210,7 millions en 2007 avec 16 candidats. Comment se ventilent ces dépenses ?  

Publicité

Notre site spécial

Premier poste de dépenses : 51 millions d'euros pour les frais de mise sous pli qui nécessite le recrutement de personnels vacataires et la location de salles pour le stockage des documents.

Ensuite viennent les frais d'acheminement de la propagande électorale soit un budget de 49 millions d'euros en 2012.

Les remboursements des dépenses de campagne engagées par les candidats ne constituent que le troisième poste. Il sera au maximum de 49 millions d'euros, cette année.

Rappelons-le, les candidats ayant obtenu plus de 5 % au premier tour seront remboursés à environ de la moitié de leur dépenses, soit 8 millions d'euros.

En revanche, tous les candidats, quels que soient leurs scores, se voient rembourser les frais de matériel officiel, c'est-à-dire les professions de foi, les bulletins de vote et les affiches officielles. Le coût des dépenses engagées par les communes pour l'organisation du scrutin est prise en charge financièrement par l'Etat.

L'organisation du scrutin à l'étranger revient à 4 millions d'euros. Quant au coût de la campagne radiotélévisée officielle, il est de 2,3 millions d'euros. Ces sommes peuvent paraitre dispendieuses pour l'Etat mais rapporté au nombre d'habitant, il n'en coute que 3,5 euros par citoyen.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail