Accéder au contenu principal
France

France: les accusés somaliens du Ponant dans l'attente du verdict

Deux gendarmes français encadrent un pirate présumé lors de la reconstitution de la libération de l’équipage du Ponant, le 17 juillet 2010.
Deux gendarmes français encadrent un pirate présumé lors de la reconstitution de la libération de l’équipage du Ponant, le 17 juillet 2010. FP / VALERY HACHE
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les six accusés somaliens de la prise d'otages du voilier français Le Ponant ont souhaité retrouver leurs familles et leurs proches « au plus vite », dans leurs dernières déclarations avant que la cour d'assises de Paris se retire ce jeudi 14 juin en milieu de matinée pour délibérer. Le verdict ne devrait pas être connu avant le début de soirée.

Publicité

Les six pirates présumés du Ponant se tiennent serrés dans le box des accusés, épaule contre épaule. Dernier regard en direction de la cour, avant de s’adresser chacun à leur tour aux jurés.

Abdurahman Ali Samatar est le premier à commencer : « Cela fait quatre ans que j’attendais ce rendez-vous. Je suis innocent et j’attends avec espoir votre décision ».

Saïd Hote, le plus âgé des accusés, cherche encore à convaincre la cour : « Je suis innocent. Je ne suis monté à bord du Ponant que pour commercer ».

« Je n’ai pas commis de crime », dit à son tour Youssouf Hersi, le chauffeur de taxi.

Les autres tiennent à saluer la cour et « présentent leurs excuses sincères », disent-ils, aux otages français, avant de rappeler qu’en Somalie, leurs familles, leurs femmes, leurs enfants, les attendent.

Pour les six jurés et les trois magistrats professionnels, le délibéré peut désormais commencer. Et pour les six accusés, c’est le début d’une longue attente. Le verdict est attendu dans la soirée au plus tôt.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.