France / Musique

Ce 14 juillet, Madonna met le feu au Stade de France

Madonna, samedi 14 juillet au Stade de France.
Madonna, samedi 14 juillet au Stade de France. DR

Les bals populaires et les concerts se multiplient en France pour la fête nationale. Au Stade de France, c'est une star internationale qui veut mettre le feu. Madonna s'y produit pour la deuxième fois de sa carrière. Elle y avait en effet donné deux concerts en 2008 où elle avait rassemblé près de 140 000 personnes. Fera-t-elle le plein ce soir ? Rien n'est encore sûr, d'autant que le douzième album de la madone, MDNA, sorti cette année, a déçu. Pour sa tournée, elle a prévu un show spectaculaire et mise aussi, comme toujours, sur la provocation.

Publicité

Pour la fête nationale, c'est une sans-culotte qui s'invite au Stade de France. Une révolutionnaire de la pop dont l'histoire avec la France est marquée par le succès et la provocation. En 1987, au parc de Sceaux, Madonna lance sa petite culotte dans la foule. La scène fait sensation. Vingt-cinq ans plus tard, la Material Girl ne vend plus des dizaines de millions de disque.

A 53 ans, la reine de la pop est concurrencée par des rivales plus jeunes misant aussi sur la provocation, comme Lady Gaga. Alors Madonna en rajoute : en Turquie, elle a choqué en exhibant un sein sur scène. Quelques jours plus tard, elle montrait ses fesses aux spectateurs romains.

Que fera la star au Stade de France ? Si elle est attendue, c'est surtout sur un terrain plus politique. Dans les concerts précédents, une des images projetées sur la chanson Nobody Knows Me montrait, très brièvement, Marine Le Pen avec une croix gammée sur le front. Son parti, le Front national, menace Madonna de poursuites si la photo détournée apparaît lors des concerts en France.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail