FRANCE

Les ministres français choisissent la sobriété pour leurs vacances

Le président français François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.
Le président français François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. REUTERS/Philippe Wojazer

Les ministres français sont en vacances. Mais cette année, finis les grandes envolées à l'étranger et les congés « bling-bling ». La crise oblige aux économies et les destinations de voyages seront françaises.

Publicité

Un président « normal » avec un gouvernement normal : donc prendre des vacances normales. François Hollande montre l'exemple en s'accordant quinze jours de repos au fort de Brégançon, une bâtisse militaire appartenant à l'Etat français. Au programme pour le président : de la lecture, de la baignade, et du travail en retard. 

Pour les membres du gouvernement, de même, pas de destinations exotiques ou de luxe visible. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault rejoint ses terres bretonnes pour un séjour familial. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian sera dans le même département. Marylise Lebranchu, sa collègue de la Réforme de l'Etat, reste aussi fidèle à la Bretagne. L'élue du Finistère recevra comme chaque année la première secrétaire du PS Martine Aubry, une proche.

D'autres préfèrent le sud : le ministre de l'Intérieur Manuel Valls sera à Aix-en-Provence. Aurélie Filipetti, ministre de la Culture, dans les Pyrénées comme Benoît Hamon, le ministre chargé de l'Economie solidaire qui se reposera chez ses beaux-parents, avec au menu : lecture, marche, et hamac. En fait, les activités sont sans surprises : famille, repos, lecture, vélo, natation et même de la pêche au bar comme pour le ministre du Travail Michel Sapin.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail