Accéder au contenu principal
France / enseignement

France : les classes préparatoires aux grandes écoles pourraient devenir payantes

Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Jacques Demarthon/AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En France, crise économique oblige, on songe à faire payer des droits d'inscription aux élèves de classes préparatoires, au moins aux non boursiers. « C'est une piste à étudier », selon la ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso.

Publicité

Près de 80 000 élèves choisissent chaque année les classes préparatoires qui mènent généralement vers des filières prestigieuses souvent onéreuses. De ce fait, la grande majorité des élèves est issue des classes sociales aisées.

L'idée est donc de faire payer cet enseignement de classes préparatoires aux élèves, hormis les boursiers, et d'utiliser les moyens financiers dégagés pour aider les jeunes les moins favorisés à intégrer ces filières de haut niveau.

La ministre réfléchit aussi à la possibilité d'instaurer une double inscription en classe préparatoire et à l'université. « Certains qui sont inscrits en classes préparatoires sont également inscrits à l’université. Peut-être faudrait-il généraliser cette inscription mais sous réserve de revoir aussi à la baisse, pour ceux qui ont les moyens les plus modestes, donc là aussi en fonction des ressources, leurs droits d’inscription aux concours », explique Geneviève Fioraso.

Cette idée sera débattue lors des Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche qui auront lieu en novembre prochain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.