France

France: ouverture à Paris du procès des irradiés d’Epinal

Le centre hospitalier Jean Monnet, à Epinal, où des erreurs de manipulation sont à l'origine d'accidents de radiothérapie.
Le centre hospitalier Jean Monnet, à Epinal, où des erreurs de manipulation sont à l'origine d'accidents de radiothérapie. (Photo : AFP)
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le procès du plus grave accident de radiothérapie en France s'ouvre ce lundi 24 septembre 2012 devant le tribunal correctionnel de Paris. A la barre, six accusés : des médecins radiothérapeutes, mais aussi la directrice d'un hôpital d'Epinal, dans les Vosges. Ils auront face à eux une centaine de parties civiles.

Publicité

Au total, plus de cinq cents personnes auraient été victimes de sur-irradiations entre 1987 et 2006, après avoir été traitées au service de radiothérapie du centre hospitalier Jean Monnet d'Epinal. Vingt-quatre d'entre elles - les cas les plus graves - ont été traités pour un cancer de la prostate. Six sont décédés.

Que s'est-il passé ? Ces patients ont été surexposés aux radiations et ont reçu, en clair, des doses supérieures à la normale. Une équipe de professionnels, des médecins radiothérapeutes auraient œuvré en toute opacité. C'est ce que révèlent différentes enquêtes, dont l’une, diligentée par l'Inspection générale des affaires sociales, dénonce différentes pratiques : par exemple, le protocole dit « de l'escalade des doses », mais aussi des erreurs de paramétrage du logiciel, entraînant la sur-irradiation.

Ce n'est qu'en 2008 que la ministre de la Santé de l'époque, Roselyne Bachelot, a reconnu officiellement les dysfonctionnements et parlé des victimes. Dans la foulée, elle a fait fermer le service de radiothérapie.

A commencé alors le volet judiciaire : un premier soulagement pour les victimes, avec ce procès en correctionnelle où apparaîtront plusieurs membres du personnel hospitalier mis en examen.

Ce procès, qui se tient à Paris, va durer plus d'un mois. Il sera retransmis sur un écran géant au tribunal d'Epinal. Une première.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail