Qatar

Le Qatar s’impose comme un acteur majeur du marché de l’art contemporain

Vue sur la «skyline» (la ligne de gratte-ciels) de Doha au Qatar.
Vue sur la «skyline» (la ligne de gratte-ciels) de Doha au Qatar. REUTERS/Mohammed Dabbous
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Une étude d’Artprice, leader mondial de l'information sur le marché de l'Art, révèle que le Qatar est devenu le leader mondial sur le marché de l'art contemporain. Le petit Etat, qui compte moins de deux millions d'habitants, possède désormais des musées parmi les plus grands du monde et est en train d'acquérir méthodiquement tout ce qui se fait de mieux sur le marché mondial de l'art contemporain. Doha entend devenir une capitale mondiale de l'art et fait désormais les cotations du marché de l'art au gré de ses surenchères.

Publicité

En début d'année, la vente d'un tableau de Paul Cézanne, Les joueurs de cartes, pour 250 millions de dollars, transaction la plus importante jamais réalisée, imposait le Qatar en faiseur de roi du marché de l'art.

Artprice, société française qui ausculte le marché, révèle aujourd’hui que Doha est devenue la capitale mondiale de l'art contemporain et moderne. Le petit Etat, peuplé de seulement 1,8 million d’habitants a mis en marche depuis plusieurs années une véritable machinerie, s'entourant des meilleurs spécialistes mondiaux. Et achetant avec discernement les artistes les plus cotés dans les différentes régions du monde, afin d'obtenir de très belles collections, le tout à grand renfort de milliards.

« Rien que le meilleur »

Le Qatar construit également les musées du nouveau millénaire, toujours plus démesurés, jusqu'à 90 000 m2 pour un seul bâtiment dont les chantiers sont confiés au plus grands architectes. Thierry Ehrmann, président-fondateur d'Artprice n'est pas étonné : « Depuis la nuit des temps, en tant qu’historien d’art on en parle, le pouvoir de l’art se situe entre le pouvoir temporel politique et le pouvoir spirituel. Depuis la nuit des temps, une guerre n’est consommée que lorsqu’on a l’art d’autrui. L’art est un pouvoir suprême et ils ont parfaitement compris, comme ils ont compris dans l’audiovisuel avec al-Jazira, ils ont parfaitement compris la puissance de l’art ».

« Rien que le meilleur », c est le slogan du Qatar. Un slogan qui fait désormais de Doha un des lieux incontournables de l'art contemporain mondial.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail