Accéder au contenu principal
France / Justice

Handball: soupçon de corruption sur des joueurs de Montpellier

Le juge d'instruction Brice Robin (D) et Gilles Soulier (G), chef de la police criminelle de Montpellier, lors de la conférence de presse le 1er octobre 2012.
Le juge d'instruction Brice Robin (D) et Gilles Soulier (G), chef de la police criminelle de Montpellier, lors de la conférence de presse le 1er octobre 2012. REUTERS/Pascal Parrot
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Plusieurs joueurs de handball, dont les frères Karabatic, ont été transférés à l'aube ce mardi 2 octobre à Montpellier, où l'instruction sur un match présumé truqué contre le club de Cesson est menée. Présentés aux juges en charge de l'enquête, les joueurs incriminés risquent fort d'être mis en examen car les preuves s'accumulent contre eux depuis plusieurs mois. Sommé dedémontrer que l'affaire relevait du pénal par l'avocat Eric Dupont-Moretti, le procureur de la république, Brice Robin, ne s'est pas démonté : il a tout mis sur la table.

Publicité

Ce « pacte de corruption » est un faisceau de suspicions embarrassantes, devenues au fil du temps de plus en plus compromettantes. Rappelons qu'il y a d'abord eu des mises record, quarante fois supérieures à l'ordinaire. Portant à 99,94% sur un objectif négatif, à savoir un mauvais score de Montpellier à la mi-temps.

Tous ces paris ont par ailleurs été effectués en trois endroits précis, Montpellier, Rennes, et Paris, où les joueurs ont des connaissances ou des liens privilégiés, et ils ont tous été payés avec des billets de cent euros, le liquide étant censé ne pas laisser de traces.

Ensuite, il y a le match lui-même, examiné à la loupe par les enquêteurs et le procureur : ces derniers y ont vraiment trouvé de quoi s'étonner puisqu'au cours de la première mi-temps, l'équipe réalise de l'avis de tous les observateurs et commentateurs une « bien piètre prestation », le gardien laissant passer les balles et les attaquants ratant des cibles immanquables.

Cela a d'ailleurs valu à l'ensemble des joueurs un savon mémorable de la part de leur entraîneur furieux dans les vestaires. Enfin et surtout, il y a des écoutes téléphoniques accablantes, ainsi que les aveux immédiats de la compagne de Luka Karabatic. Le reste, désormais, n'est plus qu'une question d'heures...

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.