France / Médias

Rachat de «La Provence» par Bernard Tapie: un député socialiste demande une enquête

Le retour de Bernard Tapie à Marseille inquiète les socialistes.
Le retour de Bernard Tapie à Marseille inquiète les socialistes. (Photo : AFP)

En France, le rachat du Groupe Hersant Média (GHM) par Bernard Tapie provoque toujours autant de remous. Ce lundi 24 décembre, le député socialiste Patrick Menucci demande la création d’une commission d’enquête parlementaire sur cette opération qui livre notamment au sulfureux homme d'affaire le quotidien phocéen La Provence. Pour M. Menucci, possible candidat à la mairie de Marseille en 2014, les conditions dans lesquelles s'est déroulée cette affaire ne sont pas claires.

Publicité

« Il y a une odeur de carambouille dans cette affaire », estime Patrick Menucci. Comprendre : une odeur d’escroquerie, de magouille. Le député socialiste de Marseille s’étonne ainsi que 17 banques abandonnent 165 millions d'euros de créance au cours de l'opération de rachat du groupe de presse GHM par l'homme d 'affaire Bernard Tapie ; et dénonce : « Cette perte va remonter au bilan des banques, qui paieront moins d’impôts. C’est du manque à gagner pour l’Etat ».

Cet ancien proche de Ségolène Royal se demande si Bernard Tapie n’a pas bénéficié d’informations privilégiées. Pourtant, l’homme d’affaires estime, lui, ne pas avoir été favorisé dans cette affaire. Bien au contraire, même. Pour M. Tapie, Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif a tout fait pour s’opposer au rachat du groupe de médias GHM dont La Provence et Nice-Matin sont les fleurons. L’ancien président de l’Olympique de Marseille avançait même ce dimanche détenir un enregistrement qui prouverait que le gouvernement avait favorisé l’offre de son concurrent, le belge Rossell. Ce lundi, Bernard Tapie a soudainement fait marche arrière. Il ne brandit plus la menace de cet enregistrement et considère la polémique close.

Mais cette passe d’armes ajoutée à la demande d’enquête parlementaire démontre une chose : le retour à Marseille de Bernard Tapie inquiète les socialistes, alors que les municipales de 2014 approchent. Au PS, Patrick Mennucci a déjà fait part de ses ambitions. « La mairie de Marseille, j’en ai envie », déclarait-il il y a quelques semaines. Il pourrait bien maintenant trouver sur sa route Bernard Tapie qui a toujours rêvé de diriger la cité phocéenne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail