Accéder au contenu principal
France / Automobile

Le constructeur français Renault résiste à la crise grâce à ses ventes hors d’Europe

Un concessionnaire Renault à Alger, le 18 décembre 2012.
Un concessionnaire Renault à Alger, le 18 décembre 2012. REUTERS/Louafi Larbi
Texte par : Agnieszka Kumor
4 mn

L’année 2012 fut une annus horribilis pour tous les constructeurs automobiles en Europe, mais pire encore pour le Français Renault. La baisse des ventes a touché de plein fouet la « marque au losange », qui recule de 18% sur le Vieux Continent. Et c’est avec ses ventes hors d’Europe qu’elle tente de limiter la casse.

Publicité

Il fallait s’y attendre. D’après les données de l’Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA), les immatriculations de voitures neuves au sein de l’Union européenne sont tombées à leur plus bas niveau depuis 1995. Au total, 12,05 millions de véhicules ont été vendus en Europe l’an passé, ce qui confirme que le marché européen est en pleine crise.

Fortement exposée aux marchés français et sud-européens (Espagne, Italie), la marque Renault suit cette tendance négative avec un effondrement de ses ventes de 18%. C’est en effet la plus mauvaise performance parmi les grands fabricants européens : l’Italien Fiat chute de 16,1%, General Motors perd 13,8% ; Ford : 13,2% et PSA Peugeot Citroën : 12,9%.

Prix abordable

C’est avec ses ventes hors d’Europe que la marque au losange limite la casse. Sur son activité mondiale, le constructeur français n’enregistre que 6,3% de baisse. Les produits proposés par le groupe ont été visiblement mieux adaptés aux besoins des clients, et cela se traduit par une progression de 9,1%.

En Russie, la marque enregistre un record de ventes et prend la 3e place sur ce marché. Les citadins russes plébiscitent les petites berlines, mais aussi les 4x4 compacts. Les ventes de véhicules Mégane et Fluence sont en hausse, et Duster est l’un des 4x4 les plus vendus en raison de son prix abordable.

Instabilité politique

L’Afrique et la Méditerranée marchent tout aussi bien pour Renault. Les ventes y sont en progression de 4,4%. Le groupe affiche des ventes records en Algérie. Elles sont en hausse de 51,5%, grâce notamment au succès des modèles Logan et Clio.

En 2012, l’Algérie est devenue le 7e marché de Renault à l’exportation. Le constructeur français compte bien y construire une usine. La récente prise d'otages sur le site gazier d'In Amenas a mis en évidence les risques liés à l'instabilité politique dans la région. Mais pour le directeur commercial du groupe, Jérôme Stoll, ce projet n'est pas du tout remis en cause.

Nous sommes dans des logiques d'adaptation de nos structures au contexte du marché

Jérôme Stoll

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.