Accéder au contenu principal
France / Société

Jean-Marc Ayrault présente le plan gouvernemental contre la pauvreté

Jean-Marc Ayrault présente à la presse son plan anti-pauvreté, ce lundi 21 janvier 2013.
Jean-Marc Ayrault présente à la presse son plan anti-pauvreté, ce lundi 21 janvier 2013. AFP PHOTO / MEHDI FEDOUACH
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Le Comité interministériel de lutte contre l’exclusion réuni ce lundi 21 janvier par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a adopté un plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté. Estimé à 2,5 milliards d’euros par an, il devra être financé par le budget de l’Etat, sans moyens nouveaux.

Publicité

Jean-Marc Ayrault explique les enjeux du plan de lutte contre la pauvreté

Le document d’une cinquantaine de pages présenté par Jean-Marc Ayrault confirme les principaux axes de la bataille contre la précarité annoncés en décembre lors de la Conférence de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.

Les premières mesures seront prises dès septembre. « La première mesure concerne le rattrapage du niveau du RSA socle, qui concerne 1,2 million de personnes. Il y aura une augmentation de 10% d'ici 2017, mais avec une première revalorisation de 2% qui interviendra dès septembre 2013. La deuxième mesure importante est une hausse simultanée du plafond de la CMU complémentaire, de façon à faire entrer 750 000 personnes de plus dans ce dispositif de couverture santé complémentaire », a ainsi détaillé Jean-Marc Ayrault.

La troisième mesure-phare du plan anti-pauvreté qui sera expérimentée aussi en septembre s’adresse à des jeunes de 18 à 25 ans, sans emploi ni formation. Ils se verront proposer un contrat d’insertion qui leur garantira un revenu égal au Revenu de solidarité active (RSA).

Le gouvernement s’engage également à créer encore cette année 9 000 places d’hébergement pour les sans-abri et les demandeurs d’asile. Le suivi de l’ensemble du plan sera assuré par l’ancien secrétaire général de la CFDT, François Chérèque.

Il y a là des propos assez clairs et déterminants de la part du gouvernement pour dire qu'il faut que cette stigmatisation des personnes en situation de pauvreté cesse.

Bruno Tardieu

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.