Accéder au contenu principal
France

France: chute des saisies de drogues, tabacs et contrefaçons

Un douanier présente une saisie de cocaïne à Epouville en Seine-Maritime, le 8 décembre 2011.
Un douanier présente une saisie de cocaïne à Epouville en Seine-Maritime, le 8 décembre 2011. AFP/JEAN FRANCOIS MONIER
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Pierre Moscovici, le ministre français de l'Economie, a commenté vendredi 1er mars les saisies de drogues et de contrefaçons effectuées en 2012 par les douanes françaises. Des saisies qui connaissent une chute spectaculaire (près de moitié). Un bilan qui peut s’expliquer par la mise en œuvre de l’arrêt Nokia-Philips, qui n’autorise pas la douane à intercepter les marchandises contrefaites en transit en Europe.

Publicité

Même si les 17 000 douaniers français n'ont pas relâché leurs efforts, ils n'ont découvert l'an dernier que 5 tonnes de cocaïne et 24 tonnes de cannabis, pour une valeur marchande totale de 256 millions d'euros. Le plus surprenant, ce sont sans doute les deux tonnes de khat, ces feuilles à mâcher au pouvoir hallucinogène, saisies tout bonnement dans des colis acheminés par la Poste.

En ce qui concerne les armes de guerre et de défense, les interceptions ont augmenté de 14%. Les douanes ont mis la main sur 371 tonnes de tabac de contrebande contre 462 tonnes en 2011. Mais c'est du côté de la contrefaçon que les résultats pêchent : 5 millions d'articles ont été saisis en 2012, c'est moitié moins qu'en 2011.

Il faut dire qu'un arrêt de la Cour de justice de l'Union européenne empêche désormais les douaniers de faire leur travail. Une marchandise en entrepôt ou en transit ne peut être confisquée que s'il est prouvé qu'elle allait être vendue dans l'un des pays de l'Union. Une incongruité qui irrite Bercy au plus haut point.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.