Mali/France

Mali/France: panique en cuisine diplomatique, le chameau finit en tajine

Lors de la visite officielle de François Hollande au Mali un chameau avait été offert au président français.
Lors de la visite officielle de François Hollande au Mali un chameau avait été offert au président français. Getty

Le chameau offert à François Hollande lors de sa visite au Mali aurait été mangé en tajine par la famille qui était chargée de le garder. Difficile de vérifier la véracité de cette information, mais toujours est-il qu’elle amuse certains, en fait ricaner d’autres et a été prise au sérieux par les autorités locales maliennes qui ont décidé d’offrir un nouveau chameau au président français.

Publicité

Le chameau qui avait été offert à François Hollande lors de sa visite le 2 février à Tombouctou a probablement été mangé par la famille malienne auprès de laquelle il avait été confié, selon le ministère de la Défense. « C’est ce qu’on nous a indiqué localement lorsque nous étions au Mali le 7 mars », a-t-il été précisé dans l’entourage du ministre, en soulignant qu'il n'existait pas plus d’éléments sur la traçabilité de l’animal.

La famille malienne aurait choisi de le cuisiner en tajine

A l’époque, lors de la visite officielle de François Hollande au Mali, plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées pour danser au son des tam-tam - ce qui était interdit par les jihadistes - et un chameau avait été offert au président français. Les services français avaient d’abord envisagé de le ramener en France pour le remettre à un zoo, avant de le confier à une famille malienne qui aurait choisi dernièrement de le cuisiner en tajine.

« C’était un cadeau qui ne méritait pas un tel sort »

Rebondissement diplomatique depuis : un nouveau chameau va être offert par les autorités maliennes à François Hollande pour remplacer celui qui aurait fini à la casserole. « Dès que nous avons appris (le sort du premier camélidé), nous l’avons rapidement remplacé par un chameau plus gros et plus beau », a expliqué mardi un responsable local du Mali. « Le nouveau chameau va être envoyé à Paris. Nous avons honte de ce qui est arrivé au chameau. C’était un cadeau qui ne méritait pas un tel sort. »

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail