France

France: suicide de Dominique Venner, un symbole politique pour le FN

Dominique Venner, penseur de l’extrême droite française contemporaine, anti-immigrés, et opposant au mariage pour tous.
Dominique Venner, penseur de l’extrême droite française contemporaine, anti-immigrés, et opposant au mariage pour tous. Wikipedia

Dominique Venner, penseur de l’extrême droite française contemporaine, anti-immigrés et opposant au mariage pour tous, s’est suicidé le 21 mai dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Alors que Frigide Barjot parle du geste d’un « déséquilibré », le Front national y voit un symbole politique.

Publicité

Il est toujours hasardeux d’expliquer un suicide. Mais l’homme a laissé une lettre, et le matin, sur son blog, il en appelait à « des gestes nouveaux, spectaculaires et symboliques pour ébranler les somnolences… »

Alors ce geste, ce suicide, est-il un geste politique inédit en France ? Marine Le Pen, la patronne du Front national, s’est précipitée sur Twitter pour saluer la mémoire de Dominique Venner, cet homme dont le dernier geste, « éminemment politique, écrit-elle, aura été de tenter de réveiller le peuple de France ».

Manuel Valls lui aussi s’est précipité, mais devant les caméras qui l’attendaient sur le parvis de Notre-Dame, même s’il n’avait rien à dire. Le ministre de l’Intérieur et des cultes s’est bien gardé, lui, de tout message ou interprétation politique, à l’heure où une frange des anti-mariage se radicalise.

Même discrétion à l’UMP, où le mariage pour tous divise. Le patron de l’UMP, Jean-François Copé, a bien senti le danger, et dès ce week-end il a commencé à prendre ses distances. La manifestation du 26 mai, pour lui, ce sera la dernière. La droite n’a en effet rien à gagner à la radicalisation d’un mouvement qui lui échappe.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail