France

Manif pour tous: 150 000 personnes selon la police, plus d'un million selon les organisateurs

La manifestation contre le mariage pour tous a rassemblé entre 150 000 (police) et 1 million de personnes (organisateurs). Ici, sur l’esplanade des Invalides, à Paris.
La manifestation contre le mariage pour tous a rassemblé entre 150 000 (police) et 1 million de personnes (organisateurs). Ici, sur l’esplanade des Invalides, à Paris. REUTERS/Stephane Mahe

Des dizaines de milliers d'opposants au mariage homosexuel ont défilé dans les rues de Paris, ce dimanche 26 mai, jour de Fête des mères, pour une manifestation sous haute surveillance. La tension est légèrement montée aux Invalides après la dispersion des manifestants. Certains éléments ont lancé des projectiles et scandé des slogans hostiles aux journalistes et au gouvernement. Selon la police, 293 personnes ont été interpellées et 231 placées en garde à vue. 

Publicité

Les opposants au mariage homosexuel qui ont défilé dans les rues de Paris ont voulu faire une nouvelle démonstration de force, huit jours après la promulgation de la loi.

Selon la préfecture de police, la manifestation, emmenée sur trois cortèges par le collectif La manif pour tous, a rassemblé quelque 150 000 personnes, soit deux fois moins que lors de la dernière manifestation nationale du 24 mars. Celle, distincte, organisée dans le centre de Paris par l'institut Civitas, proche des catholiques intégristes, a quant à elle rassemblé 2 800 personnes, selon la même source policière.

En fin de journée, les manifestants avaient convergé vers l'esplanade des Invalides, où une grande foule s'était rassemblée. Apportant leur soutien, plusieurs élus de l'UMP et du Front national ont pris part au défilé.

Alors que le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avait répété samedi son « inquiétude » face aux risques de débordements, déconseillant « aux familles avec des enfants » de venir, les manifestants n'ont pas hésité à prendre part à cette cinquième manifestation d'envergure depuis le mois de novembre. En fin de journée, la demande d'ovation pour Frigide Barjot, par l'un des porte-parole de « La manif pour tous », Xavier Bongibault, a récolté quelques applaudissements et quelques huées.

Trois jours avant la célébration prévue du premier mariage homosexuel à Montpellier, cette nouvelle mobilisation massive, qui a paralysé de nombreuses rues de Paris, était placée sous haute surveillance. La préfecture de police avait mobilisé 4 500 policiers et gendarmes pour encadrer les cortèges, qui ont été émaillés par quelques incidents.

La tension est montée en début de soirée dans le quartier des Invalides, quand quelque
200 à 300 fauteurs de troubles ont lancé des projectiles, barres de fer et fumigènes, contre les forces de l'ordre et les journalistes. Légèrement blessé, un photographe de l'AFP a été soigné sur place. La police a interpellé 293 personnes, parmi lesquelles 231
étaient placées en garde à vue en début de soirée, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Ce bilan pourrait toutefois évoluer dans la soirée.

Dans les cortèges de la «manif pour tous» du 26 mai

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail