Accéder au contenu principal
France

Conférence sociale en France: Hollande défend la réforme des retraites

Le président français, François Hollande, lors de l’ouverture de la Conférence sociale, ce jeudi 20 juin.
Le président français, François Hollande, lors de l’ouverture de la Conférence sociale, ce jeudi 20 juin. REUTERS/Philippe Wojazer
Texte par : RFI Suivre
3 mn

La conférence sociale s'est ouverte ce jeudi 20 juin à Paris. Elle réunit les partenaires sociaux et le gouvernement autour de six grands sujets, déclinés autour de tables rondes dont deux sont particulièrement suivies : celle consacrée à l'emploi et à la mobilisation professionnelle et celle consacrée à l'avenir des retraites. Après un entretien de près de trois heures avec les partenaires sociaux dans la matinée, François Hollande a lancé la deuxième conférence de son quinquennat.

Publicité

« Il n'y a pas de temps à perdre », a martelé François Hollande. « Nous sommes dans une bataille pour donner espoir aux Français, et la clef de cet espoir, le seul enjeu, c'est le retour à l'emploi, la baisse du chômage », a dit le président français, qui a aussi dressé un constat : il y a des emplois qui ne sont pas pourvus et des chômeurs qui ne trouvent pas de travail. François Hollande a donc mis l'accent sur la formation professionnelle, en insistant sur le fait que 70 % des jeunes qui sortent d'une formation en alternance trouvent un emploi dans les six mois qui suivent.

L'idée d'un contrat d'apprentissage avec un engagement d'embauche à la fin, ce qui n'est pas le cas aujourd’hui, est donc lancée. L'objectif est de former 500 000 apprentis dans les trois prochaines années. Des formations sont également prévues pour les demandeurs d'emploi dans les tout premiers mois qui suivent leur inscription au chômage.

Retraite : allongement de la durée de cotisation

L'autre dossier est, bien sûr, celui de la réforme des retraites. L'allongement de la durée de cotisation, suggérée dans le rapport Moreau, semble à peu près acquis. Ce serait « la mesure la plus juste », a expliqué François Hollande, à condition qu'elle soit appliquée à tous et à tous les régimes.

Il a également écarté dans la foulée tout recul de l'âge du départ à la retraite, comme il s'y était engagé lors de la campagne présidentielle. « Notre réussite dépendra de notre ambition à régler les problèmes de l'économie. Cette conférence doit être celle de la concertation et des propositions qui déboucheront, ensuite, sur un agenda de réformes pour faire avancer la France », a conclu François Hollande.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.