FRANCE / JUSTICE

Affaire Bettencourt: les recours contre l'instruction examinés ce mardi

Justice.
Justice. REUTERS

Après deux reports, c'est ce mardi que les avocats de Nicolas Sarkozy et ceux des autres mis en examen du dossier Bettencourt tenteront de faire reconnaitre des failles procédurales dans l'instruction devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux. Une nouvelle bataille en perspective pour la défense qui fait feu de tout bois pour faire annuler l'instruction du juge bordelais, Jean-Michel Gentil.

Publicité

Ce mardi, la chambre d’instruction de la cour d’appel de Bordeaux va examiner les recours déposés par les avocats de Nicolas Sarkozy et des autres mis en examen dans l’affaire Bettencourt. Cette audience, c'est l'ultime opportunité qui s'offre à la défense pour annuler les mises en examen.

Depuis deux mois, les avocats pilonnent les conditions de l'expertise, réalisée par cinq spécialistes au domicile de Liliane Bettencourt. Une expertise qui a conclu à l'état de faiblesse de la milliardaire et sur laquelle repose tout le dossier.

En révélant que Sophie Gromb, le médecin le plus impliqué dans l'expertise, était également le témoin de mariage du juge Gentil, la défense pensait pouvoir dynamiter toute l'instruction mais sa tentative devant la Cour de cassation, d'obtenir le dessaisissement des juges a échoué. La Cour de cassation s'est en effet déclarée incompétente.

Arrêt rendu public dans quelques semaines

Tout savoir sur l'affaire Bettencourt

Il s’agit donc ce mardi de la dernière audience dont l'arrêt ne sera pas rendu public avant plusieurs semaines. Les juges d'instructions pourront rendre leur ordonnance par laquelle ils décideront si les personnes mises en examen doivent être renvoyées devant le tribunal.

Pas sûr que le juge Jean Michel Gentil soit aussi clément que le parquet, qui vendredi dernier a requis six non-lieux, notamment en faveur de Nicolas Sarkozy et d'Eric Woerth.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail