Culture

La nouvelle Marianne inspirée par les Femen?

Le président François Hollande lors de la présentation du nouveau timbre, le 14 juillet 2013.
Le président François Hollande lors de la présentation du nouveau timbre, le 14 juillet 2013. REUTERS/Francois Mori/Pool

Un nouveau timbre avec le portrait de Marianne suscite la polémique en France. Symbole de la République et des valeurs de la Révolution française, la Marianne imaginée pour le nouveau timbre a été en partie inspirée par le visage d’Inna Shevchenko, jeune Ukrainienne réfugiée en France et une des fondatrices du groupe féministe Femen, connu pour ses actions seins nus.

Publicité

Des grands yeux, un nez plaisant et une belle bouche sous le bonnet phrygien, celui qui colle le nouveau timbre avec le portrait de la nouvelle Marianne sur une lettre aura bien du mal à cerner ce qui se cache derrière ces traits innocents. Lors de la présentation officielle au palais de l’Élysée le 14 juillet, le président François Hollande faisait seulement allusion à une de ses priorités de son mandat, il y voyait « l’illustration » de la jeunesse.

Sous l’effigie de la nouvelle Marianne apparaissent les signatures de David Kawena et d’Olivier Ciappa, les artistes qui ont dessiné le nouveau timbre. Et le photographe Ciappa, très engagé en faveur du mariage homosexuel, ne s’arrêtait pas là. Avec fierté, il déclarait sur son compte Twitter : « Pour tous ceux qui demandent le modèle de Marianne, c’est un mélange de plusieurs femmes, mais surtout Inna Shevchenko, fondatrice des Femen ». Dans une interview à l’AFP, il précisait : « Pour moi, Marianne, qui est représentée seins nus, aurait certainement été en 1789 une Femen car elle se battait pour les valeurs de la République, la liberté, l’égalité, la fraternité. Inna est la seule parmi celles qui m’ont inspiré à ne pas être française ».
 
Une Marianne à l’image du gouvernement ?


Une publicité inespérée pour le groupe féministe qui, le 22 mai, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, avait mimé, seins nus, un suicide pour dénoncer « le fascisme » là où la veille, un intellectuel d’extrême droite s’est donné la mort. Pas étonnant alors que des courants de la droite conservatrice et de l’extrême droite ont réagi en premiers : C’est une « nouvelle Marianne à l’image du gouvernement : christianophobe, haineuse et idéologue ! » avait déclaré le Printemps français, groupe d’opposants radicaux au mariage homosexuel, entouré de mouvements d’extrême droite. Le Parti démocratie chrétien a même appelé les Français à boycotter le nouveau timbre.

L’Ukrainienne Inna Shevchenko, 23 ans, qui avait annoncé début juillet d’avoir obtenu le statut de réfugié en France, s’en donnait à cœur joie en ripostant sur son compte Twitter @femeninna : « Maintenant tous les homophobes, extrémistes, fascistes vont devoir me lécher le cul lorsqu’ils voudront envoyer une lettre ».
 

 
Après avoir découpé à la tronçonneuse une croix orthodoxe pour protester contre la condamnation des Pussy Riot en Russie, aujourd’hui, elle envoie, en quelque sorte, son message « Liberté, égalité, Femen » en toute légalité par la poste. La série de timbre sera en vente dès le mardi 16 juillet.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail