FRANCE

France: des milliers d'œufs cassés pour protester contre la baisse des prix

Des producteurs d'oeufs ont cassé une partie de leur production pour protester contre la faiblesse des prix.
Des producteurs d'oeufs ont cassé une partie de leur production pour protester contre la faiblesse des prix. AFP / Tanneau

Des producteurs d'œufs de Bretagne, dans l’Ouest de la France, détruisent ces derniers jours une partie de leur production pour protester contre la faiblesse des prix, en raison de la surproduction. Sans approuver, la FNSEA, principal syndicat agricole, comprend leur colère.

Publicité

Des dizaines de milliers d'œufs ont été détruits ou donnés gratuitement aux Restos du cœur. Les producteurs d'œufs bretons entendent ainsi protester contre le prix auquel leur production est achetée, un prix qui ne leur permet plus de couvrir leurs frais.

La région ouest de la France représente 40% de la production française avec 20 millions de poules pondeuses. Depuis l'entrée en vigueur de la directive européenne sur le bien-être des poules pondeuses en 2012, les producteurs ont dû améliorer leurs installations. Une mise aux normes qui leur a coûté environ 20 euros par poule.

Excédent dans toute l'UE

Mais aujourd'hui, la France accuse une surproduction d'œufs qui fait chuter les prix : ils atteignent 5 euros les cents œufs pour 7 euros de prix de revient. Selon les professionnels du secteur, c'est toute l'Union européenne qui souffre d'un excédent de 15 à 20 millions de poules pondeuses. Les éleveurs bretons demandent une réorganisation de la filière vers l'exportation, une réduction de la production et à court terme des mesures d'urgence pour redresser les cours.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail