Accéder au contenu principal
France

France: début timide du mariage pour tous

Des manifestants pro-mariage pour tous, à Marseille, le 23 avril 2013.
Des manifestants pro-mariage pour tous, à Marseille, le 23 avril 2013. REUTERS/Jean-Paul Pelissier
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C'est une étude réalisée par nos confrères de France Inter dans 50 villes de France, et qui confirme les chiffres publiés ce mardi 27 août dans le quotidien Le Monde. Trois mois après l'ouverture du mariage aux couples de même sexe, finalement, peu d'unions ont été célébrées.

Publicité

Dans les 50 plus grandes villes du pays, un peu moins de 600 mariages homosexuels ont été célébrés. Soit 1% de toutes les unions depuis la publication du décret, le 28 mai dernier.

Sans surprise, c'est la ville de Paris qui arrive en tête avec 241 couples. Vient ensuite Nice avec 37 unions. Nice, dont le maire et vice président de l'UMP, Christian Estrosi, est pourtant loin d'être un partisan de la loi Taubira.

Toulouse arrive en troisième position avec 28 mariages, Lyon en quatrième place avec 23 unions. A la fin du classement, 2 villes de banlieue parisienne qui n'ont quant à elles célébré aucun mariage gay : Créteil et Argenteuil.

Dans les mairies, les témoignages du personnel sont souvent les mêmes. Les couples de même sexe demandent « simplicité et discrétion ».

Beaucoup viennent se renseigner mais attendent 2014, que la pression des manifestants anti-mariage gay retombe et que la réforme soit socialement acceptée.

De la même façon, les candidats au mariage préfèrent éviter toute récupération politique avant les élections municipales de l'an prochain, et le risque d'essuyer le refus d'un maire.

Ainsi, en trois mois, le nombre d'unions homosexuelles est inférieur à celui du PACS à ses débuts. En 1999, ce dernier avait concerné plus de 1000 unions en seulement 1 mois et demi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.