France / Education

France : une rentrée scolaire 2013 «apaisée»?

Rentrée scolaire dans une école primaire à Vincennes en 2010.
Rentrée scolaire dans une école primaire à Vincennes en 2010. REUTERS/Charles Platiau

Près de 842 000 professeurs effectuent leur rentrée ce lundi 2 septembre, un jour avant leurs 12 millions d'élèves. Il s'agit de la première rentrée préparée entièrement par la gauche, au pouvoir depuis 2012. Et Vincent Peillon va devoir assumer cette rentrée qu'il qualifie « d'apaisée ». Grande nouveauté : le retour à la semaine des quatre jours et demi.

Publicité

Les collègues sont désabusés. Les effectifs restent très lourds à gérer.

Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du Snes

Ce n'est pas si fréquent, la rentrée scolaire 2013 en France s'annonce plutôt sereine notamment avec la création de 7 500 postes d'enseignants répartis dans le primaire et le secondaire. La moitié de ces recrutements permettront de faire face à l'augmentation du nombre d'élèves. Après les 80 000 postes supprimés dans l'Education nationale sous la présidence de Nicolas Sarkozy, l'hémorragie est stoppée.

Formation pédagogique

Par ailleurs, trente Ecoles supérieures du professorat vont ouvrir. Elles offriront aux futurs enseignants une formation pédagogique, trop délaissée ces dernières années. Les jeunes professeurs ne se retrouveront plus sans expérience pratique devant leurs élèves.

Classe le mercredi matin

Mais le grand changement de cette rentrée 2013 concerne l'école primaire, avec le retour à la semaine des quatre jours et demi. lnstiteurs et élèves se retrouveront désormais en classe le mercredi matin. Cette réforme, très discutée, s'appliquera progressivement. En 2013, elle touche 20% des élèves.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail