France / Social

France: la question du travail du dimanche relancée

En France, le débat sur le travail du dimanche resurgit régulièrement.
En France, le débat sur le travail du dimanche resurgit régulièrement. AFP PHOTO/MYCHELE DANIAU

En France, bravant l'interdiction de travail dominical, les quatorze magasins de bricolage des enseignes françaises Castorama et Leroy Merlin situés en région parisienne ont ouvert leurs portes ce dimanche 29 septembre. Un début de bras de fer avec le gouvernement qui se dit pourtant ouvert au dialogue.

Publicité

En ne respectant pas la décision de la justice les deux chaînes françaises de bricolage s'exposent à une amende de 120 000 euros par magasin et par jour. Qu'à cela ne tienne : elles ouvrent.

Jeudi, le tribunal de commerce de Bobigny, condamnait quinze magasins des enseignes Leroy Merlin et Castorama à cesser d'ouvrir le dimanche. Leroy Merlin a fait savoir qu'il allait faire appel. L'un de ses magasins a effectivement reçu une dérogation, mais pas les autres.

Des situations particulières

Le bras de fer est engagé avec le gouvernement. Ce matin, chez nos confrères d'Europe n°1, le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, s'est dit défavorable à la généralisation du travail dominical, mais a reconnu qu'il y avait des situations particulières et que la concertation était nécessaire.

Même son de cloche du côté de la ministre du Commerce et de l'Artisanat, Sylvia Pinel. Dans un entretien au Journal du Dimanche elle a parlé d'un « millefeuille réglementaire » qu'il fallait clarifier, « mais sans polémique ».

D’après la Fédération des magasins de bricolage, de 15 à 20% du chiffre d'affaires des enseignes de ce secteur est réalisé le dimanche.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail