Accéder au contenu principal
France / Société

Leonarda, une affaire bien compliquée à gérer pour le gouvernement

Des étudiants défilent à Paris pour protester contre l'expulsion de Leonarda, le 17 octobre 2013.
Des étudiants défilent à Paris pour protester contre l'expulsion de Leonarda, le 17 octobre 2013. REUTERS/Benoit Tessier
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'affaire Leonarda, c'est une nouvelle affaire bien difficile à gérer pour l'exécutif français. La soudaine mobilisation lycéenne est venue s'ajouter à la polémique politique, rendant le sujet toujours plus sensible. Pour le moment, à l'Elysée et à Matignon, on temporise en attendant les conclusions de l'enquête.

Publicité

A Matignon, on le confirme, il n'y aura pas de nouvelle communication sur l'affaire Leonarda avant que les conclusions de l'enquête aient été remises à Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, qui l'a dilligentée. Un ministre actuellement en déplacement aux Antilles et qui a décidé d'avancer d'une journée son retour à Paris pour cette raison.

Laisser à Manuel Valls le temps de rentrer, c'est aussi prendre le temps de la réflexion avant de décider qui parlera : le Premier ministre ou le ministre de l'Intérieur, et pour dire quoi ? Ne pas remettre en cause l'expulsion de Leonarda, ce serait démontrer une volonté de fermeté en prenant le risque d'aggraver la crise. Accepter le retour en France de la jeune fille et de sa famille, sonnerait comme un désaveu de Manuel Valls.

Attaques « inadmissibles »

François Hollande a déjà fait savoir qu'il soutenait son ministre de l'Intérieur, qu'il jugeait les attaques contre lui « inadmissibles ». L'éviction de Manuel Valls, sur lequel se sont cristallisées les critiques, n'est donc pas à l'ordre du jour. Elle aurait trop de conséquences politiques.

Reste qu'il va bien falloir tirer les enseignements de cette situation et à tout le moins réaffirmer dans une circulaire les valeurs et la ligne rouge : celle de la sanctuarisation de l'école. Pour qu'il n'y ait plus d'autre affaire Leonarda.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.