France

France : le secteur agroalimentaire furieux contre l'écotaxe

Des camions passent sous un des trois portiques écotaxe à Bain-de-Bretagne, le 15 octobre 2013.
Des camions passent sous un des trois portiques écotaxe à Bain-de-Bretagne, le 15 octobre 2013. REUTERS/Stephane Mahe

Journée de violence en Bretagne, dans l’ouest de la France. Un millier de manifestants s’est affronté avec les gendarmes lors d’une nouvelle manifestation ce samedi 26 octobre contre l’écotaxe, un système de péage pour les poids lourds qui doit être mis en place au 1er janvier et qui provoque un rejet quasi unanime du monde agricole breton.

Publicité

Concrètement, l'écotaxe est un dispositif installé sur les routes nationales. Il peut prendre la forme d'une sorte de grand portique, ou d'une série de radars, dont le but est de compter le nombre de poids lourds qui passent par là et de déterminer quelle distance ils ont parcourue pour ensuite les taxer en fonction. Ce système s'appelle donc un « portique écotaxe ».

Il y en avait trois dans le Finistère. Les agriculteurs en ont déjà détruit deux ces derniers jours et se sont attaqués au dernier ce samedi.

Levée de bouclier massive

Les agriculteurs bretons sont unanimes contre ce projet et il y a plusieurs raisons à cela. Economiques, tout d'abord : le monde agricole breton est en grande difficulté, alors payer une taxe en plus sur le transport de marchandises, cela ne fait évidemment pas que des heureux.

L'autre raison est plus historique : à cause de sa position géographique, à l'extrême ouest de l'Europe, la Bretagne a longtemps été une région enclavée. Elle a donc bénéficié de mesures de soutien. Le général de Gaulle avait, par exemple, promis en 1969 qu'elle « bénéficierait d'un réseau routier gratuit ». On en prend donc la direction inverse, ce qui explique la violence des événements de ce samedi. Un des manifestants a eu la main arrachée lors des affrontements avec les gendarmes, et au moins un autre a été blessé.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail