Accéder au contenu principal
France

France: un rapport sur les centres de rétention pointe les promesses non tenues

Des clandestins afghans dans le centre de rétention de Calais.
Des clandestins afghans dans le centre de rétention de Calais. REUTERS/Pascal Rossignol
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En France, plusieurs associations de défense des droits des étrangers ont présenté ce mercredi matin leur 3e rapport sur la situation des centres et locaux de rétention. Un bilan très critique, qui reste marqué par la continuité d'une politique du chiffre où l'enfermement reste la règle. 

Publicité

Alors que le gouvernement s'est engagé à mettre fin aux objectifs chiffrés, le nombre d'éloignements en 2012 a augmenté avec près de 65 000 reconduites à la frontière. Pour David Rohi, responsable de la commission d'éloignement de la Cimade, une association de défense des droits des étrangers, depuis l'arrivée de la gauche, rien n'a changé.

« Il y a notamment une promesse sur l’enfermement des enfants dans les centres de rétention qui n’a pas été complètement tenue, puisque leur nombre a baissé en métropole, mais qu'il demeure par contre complètement massif, puisqu’on a environ 4 000 enfants enfermés à Mayotte. Une autre promesse fondamentale, qui était de ne recourir à l’enfermement en rétention qu’en dernier recours, de manière beaucoup plus marginale, n’a absolument pas été tenue. On est toujours en 2013 dans un système où les gens sont enfermés de manière massive. »

Derrière les chiffres, il y a des personnes vulnérables qui sont enfermées au détriment de leurs droits. Céline Guyot, responsable du pôle juridique à l'Assfam (Association service social familial migrant) :

« Il y a, à l’heure actuelle, des Syriens placés en rétention. Quel est l’intérêt de placer des personnes que l’on sait venir d’un pays en guerre, qu’on sait demandeurs d’asile et qu’on sait qu’on va libérer soit devant un juge, soit au bout d’un moment puisque la préfecture va les libérer ? Nous avons encore beaucoup de ressortissants étrangers malades qui sont éloignés de leur pays d’origine. »

Les associations appellent à l'adoption rapide d'une loi pour marquer une véritable rupture avec les politiques menées jusqu’à présent en matière d'immigration.

→ À (RE)LIRE :

Vers une réforme du droit d'asile en France

France: augmentation des régularisations en 2013

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.