Accéder au contenu principal
FRANCE

France: la tempête Dirk fait de nombreux dégâts

La temête a frappé la Bretagne dès lundi 23 décembre.
La temête a frappé la Bretagne dès lundi 23 décembre. REUTERS/Mal Langsdon
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Officiellement, ce n'est pas une tempête, mais une « perturbation ». Reste que le passage de Dirk sur la Grande-Bretagne et la France dans la nuit de lundi à mardi a tout de même fait de nombreux dégâts. Dans le Calvados, un adolescent est mort après qu'un mur de chantier s'est effondré sur lui. Météo France maintient 23 départements de l'Hexagone en vigilance orange. Pour le moment, 240 000 foyers sont privés d'électricité.

Publicité

Les rafales de vent qui ont pu dépasser les 140 kilomètres/heure ont balayé toute la nuit les côtes nord-ouest de la France. La Normandie et la Bretagne sont les régions les plus touchées. Rien que dans cette région, on compte 130 000 foyers sans électricité sur un total de 240 000 touchés sur l'ensemble du territoire. Les habitants s'organisent pour réparer les dégâts.

De fortes pluies ont accompagnée les rafales de vent, ce qui a provoqué des inondations dans plusieurs villes bretonnes, comme à  Morlaix, dans le Finistère, dont le centre-ville était toujours inondé, à la mi-journée. En cette période de fêtes de fin d'année, pour les commerçants, c'est un coup dur.

Un retour à la normale complexe par endroit

Les conséquences inondations devraient rapidement se résorber. Les décrues ont commencé dans la mesure où les pluies se sont un peu calmées. Quelques heures devraient suffire.

Pour l'électricité, cela va prendre plus de temps. ERDF, la filiale d'EDF en charge du réseau de transport d'électricité, a mobilisé un peu plus de 2 000 de ses agents. Les réparations devraient, là, durer encore quelques temps, et peut-être se prolonger jusqu'à mercredi 25 décembre.

Les lignes de chemins de fer ont aussi été touchées. Plusieurs d'entre-elles sont toujours fermées au passage des trains, à cause d'arbres qui sont tombés dessus. Mais la situation devrait revenir à la normale assez rapidement.

Dirk n'a rien à voir avec la tempête de 1999

Si Dirk a tout de même été puissante, c'est une tempête « classique » comme il y en a trois ou quatre par hiver. Celle de 1999, qui avait d'ailleurs eu lieu à la même période de l'année, était d'un tout autre niveau.

Les vents sur les côtes françaises pouvaient approcher, voire dépasser à certains endroits les 200 kilomètres heure. La tempête avait soufflé pendant 3 jours, sur une bonne partie ouest de l'Europe et fait 91 morts. Rien qu'en France, 140 millions de mètres cubes de bois ont été abattus par les vents. Et surtout, plus de 3 millions de foyers ont été privés d'électricité. Certains d'entre eux pendant plus d'une semaine.

C'est cette tempête qui avait poussé Météo France à mettre en place son système de vigilance par département. Elle avait fait plus de 10 milliards d'euros de dégâts.

→ A (RE)LIRE : La renaissance de la forêt française

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.