France

France: une circulaire ministérielle pour interdire les spectacles de Dieudonné

Le théâtre de la Main d'Or, à Paris, dont Dieudonné est le locataire depuis 1999.
Le théâtre de la Main d'Or, à Paris, dont Dieudonné est le locataire depuis 1999. REUTERS/Benoit Tessier

Le spectacle de Dieudonné qui doit avoir lieu jeudi prochain à Nantes (Loire-Atlantique) pourrait être annulé. Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, a transmis ce lundi après-midi une circulaire aux préfets, avec l'accord du Premier ministre Jean-Marc Ayraut. Cette circulaire, sorte de boite à outil, doit permettre aux préfets et aux maires de retenir des arguments pour interdire, s'ils le souhaitent, les spectacles de la tournée française de l'humoriste. Outre le potentiel trouble à l'ordre public c'est aussi l'atteinte à la dignité humaine qui est en jeu selon le ministre de l'Intérieur.

Publicité

Dieudonné ne laissera rien passer. Par l'intermédiaire de son avocat, il a précisé qu'il contestera devant la justice administrative toute les décisions qui viseraient à interdire son spectacle.

Une annonce qui pourrait faire réfléchir les maires des communes qui accueilleront sa tournée, qui commence jeudi prochain à Nantes, car ils pouraient alors devoir verser plusieurs milliers d'euros de dommages et intérêts au polémiste.

Jacques Verdier, l'avocat de Dieudonné, a par ailleurs estimé que la circulaire était « bancale » car il n'y a jamais eu de trouble à l'ordre public lors des précédents spectacles de son client.

De son côté, Manuel Valls a rajouté que tout propos pénalement répréhensible prononcé au cours de ces spectacles pourrait faire l'objet d'une procédure devant les tribunaux.

En cas d'interdiction de son spectacle à Nantes, et si Dieudonné conteste comme il l'a prévu, c'est donc le tribunal administratif qui statuera.

En 2010, le juge du tribunal administratif de Nantes et le Conseil d'Etat, la plus haute juridiction administrative, avaient déjà invalidé l'interdiction d'un spectacle de Dieudonné au Zenith. Spectacle qui avait bien eu lieu.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail