Accéder au contenu principal
France / Médias

France: Julie Gayet porte plainte contre «Closer»

Julie Gayet au festival du cinéma de Cannes, mai 2012.
Julie Gayet au festival du cinéma de Cannes, mai 2012. Open acces/Georges Biard
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Julie Gayet a décidé de porter plainte contre le magazine people Closer, qui a publié des photos révélant sa relation supposée avec le président François Hollande. L'hebdomadaire Closer a reçu jeudi une assignation de la comédienne pour atteinte à la vie privée. Elle réclame 50 000 euros de dommages et intérêts, 4 000 euros pour les coûts de procédure, ainsi qu'une publication judiciaire sur la moitié de la couverture du magazine.

Publicité

Le président de la République s'est retenu de toute poursuite judiciaire, tout en faisant part de son indignation envers le magazine Closer, la comédienne ne s'en prive pas.

Julie Gayet entend faire respecter sa vie privée et porte plainte contre le magazine people Closer, qui a affiché à sa une la semaine dernière des photos d'elle et de François Hollande censées attester de sa relation avec le chef de l'Etat.

A (RE)LIRE: Hollande-Gayet : les révélations de «Closer»

L'hebdomadaire Closer a reçu une assignation de la comédienne pour atteinte à la vie privée. L'actrice réclame 50 000 euros de dommages et intérêts, 4 000 euros pour les coûts de procédure, ainsi qu'une publication judiciaire sur la moitié de la couverture du magazine.

La comédienne de 41 ans avait déjà porté plainte en mars 2013 auprès du parquet de Paris afin d'identifier la source d'une rumeur circulant sur internet qui lui prêtait déjà une relation avec François Hollande.

Lors de sa conférence de presse, mardi à l'Elysée, le président de la République s'est refusé à commenter des faits qui relèvent selon lui de la vie privée et n'est pas allé plus loin dans les explications.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.