France

Elections européennes: l'UMP a enfin ses têtes de liste

Michèle Alliot-Marie dirigera la liste UMP pour la région Sud-Ouest.
Michèle Alliot-Marie dirigera la liste UMP pour la région Sud-Ouest. Wikimedia.org

L'UMP a enfin bouclé ses listes pour les élections européennes après des semaines de tractations et de tensions. Copéistes et fillonistes ont réussi à se mettre d'accord sur les candidats qui mèneront bataille lors du scrutin européen fin mai. Parmi les têtes de listes, beaucoup d'anciens ministres, en mal de mandat électoral.

Publicité

Elle qui a occupé tous les ministères régaliens pendant près de 20 ans, Michèle Alliot-Marie fait son grand retour sur la scène politique, après avoir été battue aux dernières législatives. Elle prend la tête de liste UMP de la région Sud-Ouest, en lieu et place de l'eurodéputé Alain Lamassoure, parachuté en Ile-de-France. Il y conduira la bataille des européennes avec l'ancienne Garde des sceaux, l'eurodéputée sortante Rachida Dati.

Autre ancienne ministre sur le retour, la très sarkozyste Nadine Morano. Tête de liste dans la région Est, elle y affrontera le frontiste Florian Philippot et l'ex-syndicaliste Edouard Martin, qui conduit la liste socialiste.

Le bras droit de Jean-François Copé, Jérôme Lavrilleux, détesté par les fillonistes depuis le psychodrame de l'élection du président du parti, passe quant à lui de l'ombre à la lumière en devenant la tête de liste UMP pour la région Nord où il devra mener une rude bataille contre la patronne du Front national Marine Le Pen.

Ces investitures, qui ont été âprement discutées entre copéistes et fillonistes, devraient être définitivement entérinées, sauf surprise, samedi prochain lors du conseil national de l'UMP.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail