France

François Hollande officialise sa séparation avec Valérie Trierweiler

Le président français et la désormais ex-première dame, le 1er octobre 2013 à l'Elysée.
Le président français et la désormais ex-première dame, le 1er octobre 2013 à l'Elysée. REUTERS/Philippe Wojazer/Files

La nouvelle est tombée ce samedi 25 janvier 2014 en fin d'après-midi. Le chef de l'Etat français et la première dame sont officiellement séparés. François Hollande a confirmé à l’Agence France-Presse « la fin de sa vie commune avec Valérie Trierweiler ». Cette dernière a pour sa part tenu à rendre hommage au personnel du palais présidentiel.

Publicité

Article mis à jour après la première déclaration de Valérie Trierweiler

« Toute ma gratitude va à l'extraordinaire personnel de l'Elysée. Je n'oublierai jamais son dévouement ni l'émotion au moment du départ. » Par ces quelques mots postés sur Twitter, Valérie Trierweiler a mis un terme, à son tour, à huit année de vie conjointe passées avec François Hollande.

La rupture entre le président français et sa compagne avait été officialisée quelques heures plus tôt, par François Hollande lui-même, via l'Agence France-Presse par téléphone.

« Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler. » Ce sont ses mots. « Le chef de l'Etat a précisé qu'il s'exprimait à titre personnel, et non en tant que président, car il s'agit de sa "vie privée», précise l'AFP.

→ À (RE)LIRE : Valérie Trierweiler repart à l'étranger dans un cadre humanitaire

Chacun, dans sa vie personnelle, peut traverser des épreuves. C'est notre cas

François Hollande, le 14 janvier dernier

Une clarification des relations du couple présidentiel français, qui ne s'est jamais marié, était attendue depuis 15 jours, suite aux révélations du magazine Closer d’une liaison entre le chef de l'Etat et l’actrice Julie Gayet.

Le 14 janvier, François Hollande avait annoncé lors de sa conférence de presse qu’il en dirait plus sur l’état de sa vie conjugale avant son déplacement aux Etats-Unis, prévu le 11 février prochain, et qui se fera donc sans Mme Trierweiler.

Le président américain Barack Obama a fait savoir ce samedi, par l'intermédiaire de la porte-parole du Conseil de sécurité nationale à la Maison Blanche, qu'il comptait néanmoins voir son homologue français « comme prévu ».

→ À (RE)LIRE : Les mœurs politiques françaises secouent la Toile aux Etats-Unis

Valérie Trierweiler a quitté la résidence de la Lanterne, près de Paris, où elle se reposait depuis quelques jours. La désormais ex-Première dame de France doit s'envoler ce dimanche pour un voyage humanitaire en Inde. L’Elysée a sans doute préféré éclaircir les choses avant son déplacement qui se fera avec l’ONG Action contre la faim.

François Hollande est attendu lundi à Ankara, pour une visite d’Etat de deux jours en Turquie. Le concernant, une question se pose désormais : y aura-t-il dans un proche avenir une nouvelle Première dame à l’Elysée ? Impossible à dire pour l’instant. Une majorité de Français y serait opposée. Selon un sondage BVA, 54% des sondés ne souhaitent pas que la prochaine compagne du chef de l’Etat joue un rôle officiel.

A Paris, les Français semblent vouloir déjà tourner la page de cet épisode mi-politique, mi-people :

On ferait bien de se préoccuper des vrais sujets...

Hollande-Trierweiler: la réaction des Français

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail