Accéder au contenu principal
France

L'obésité, un frein à l'évolution professionnelle

La discrimination sur l'apparence physique, au même titre que celle liée au sexe ou à l'origine ethnique est punie par la loi car il s'agit d'un délit.
La discrimination sur l'apparence physique, au même titre que celle liée au sexe ou à l'origine ethnique est punie par la loi car il s'agit d'un délit. REUTERS/Finbarr O'Reilly/Files
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La 7e édition du rapport sur la perception des discriminations à l'emploi a été rendu public ce lundi 3 février. En France, l'origine ethnique ou le genre sont souvent cités comme étant des freins à l'embauche. Mais, on l'apprend en lisant ce rapport, que c'est également le cas de l'apparence physique, et notamment avec l'obésité.

Publicité

Après l'origine ethnique et le genre, l'apparence physique est le troisième critère cité par les victimes de discrimination à l'embauche. Dans le rapport réalisé par l’Ifop pour le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du travail (OIT), c'est ce critère de l'apparence physique qui connaît la plus forte hausse depuis l'an dernier. 10 % en plus, le phénomène concerne désormais près de 20 % d'entre eux. Le critère est large et regroupe plusieurs choses : le look, l'apparence, mais aussi la façon de s'exprimer. Mais c'est surtout l'obésité qui revient le plus.

L'obésité, un frein à l'évolution professionnelle

Etre obèse serait un frein à l'embauche, et surtout à l'évolution professionnelle. Pourtant, la discrimination sur l'apparence physique, au même titre que celle liée au sexe ou à l'origine ethnique est punie par la loi. Il s'agit d'un délit. Dans les faits, cependant, les directions des ressources humaines auront tendance, à compétences égales, à favoriser la personne qui présente le mieux. Pour les auteurs du rapport, cela s'explique principalement par deux raisons. Tout d'abord, les recruteurs n'ont pas forcément conscience de faire une discrimination en agissant de la sorte. Dans une société de l'image avec tous ses codes et ses préjugés, il n'y a pas encore de politique de sensibilisation pour lutter contre ce phénomène.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.