Accéder au contenu principal
France

«Manif pour tous»: quelle incidence sur les municipales de mars prochain ?

Les élections municipales, les 23 et 30 mars prochains, vont renouveler les conseils municipaux des 36 680 communes françaises.
Les élections municipales, les 23 et 30 mars prochains, vont renouveler les conseils municipaux des 36 680 communes françaises. REUTERS/Benoit Tessier
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le collectif de la « Manif pour tous », a rassemblé dimanche 2 février cent mille personnes à Paris et à Lyon selon la police, 540 000 selon les organisateurs. Le collectif, qui avait beaucoup manifesté contre le mariage homosexuel était hier dans la rue pour « défendre la famille » selon son mot d'ordre. Cette mobilisation embarrasse la droite mais pourrait aussi, paradoxalement, profiter à la gauche dans la perspective des élections municipales du printemps prochain.

Publicité

François Hollande avait réussi son début d’année en imposant à l’agenda son pacte de responsabilité pour les entreprises. L’économie, l’emploi, reprenaient leurs droits.

► à (ré)écouter : forte mobilisation de la «Manif pour tous»

Mais voilà le gouvernement de nouveau confronté à des tensions sociétales. Et c’est Manuel Valls qui en profite pour prendre une nouvelle fois la main.

Face à Dieudonné, l’extrême-droite ou la « Manif pour tous », le ministre de l’Intérieur est sur tous les fronts, à l’aise. Il fait de la politique. Et dans son esprit, la mobilisation de la « Manif » pour tous a aussi quelques avantages ; elle permet à la gauche de se rassembler, tout en suscitant l’embarras de la droite, divisée entre libéraux et conservateurs.

Les triangulaires des municipales

Manuel Valls dénonce ainsi les ambigüités de l’UMP face à ce qu’il appelle l’émergence d’un « tea-party à la française »… Cette frange de la France catholique pratiquante, qui déteste la gauche, surtout quand elle est au pouvoir, elle vote à droite ou à l’extrême-droite ?

Début de réponse, dans six semaines, aux municipales. François Hollande, ce grand traumatisé du 21 avril 2002 lorsque le candidat du Front national était arrivé en seconde position à la présidentielle, a le FN en détestation. Mais de fait, et les socialistes le reconnaissent, par le jeu des triangulaires le FN permettra à la gauche de sauver des villes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.