Accéder au contenu principal
France

Manuel Valls revendique sa «loyauté» au président et au Premier ministre

Manuel Valls se veut rassurant: ses ambitions sont à l'Intérieur...
Manuel Valls se veut rassurant: ses ambitions sont à l'Intérieur... REUTERS/Benoit Tessier
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Alors qu'il est encore une fois au coeur de la polémique et qu'on lui reproche d'empiéter sur les prérogatives du Premier ministre après ses déclarations sur la loi sur la famille en début de semaine, Manuel Valls était l'invité de l'émission politique de France 2, Des paroles et des actes. Pendant plus de trois heures, il a joué la partition de la loyauté à toute épreuve.

Publicité

Manuel Valls avait travaillé sa chute. Et cela s'est senti. En quelques mots, le ministre de l'Intérieur a résumé sa pensée, répondu aux attaques, et affirmé sa loyauté : « De gauche ? Profondément. Républicain ? Absolument. Patriote ? De plus en plus. Européen, mais à condition de changer l’Europe ? Oui. Ce sont les mots que le président de la République a utilisé, je m'y reconnaît. »

Hollande, le « destin de la gauche »

Un président de la République auquel il a donné des gages de fidélité. « François Hollande a été élu par les Français et c’est lui qui incarne non seulement le destin de la gauche, mais aujourd’hui, le destin de notre pays. Et moi je suis loyal avec lui. »

Loyal avec François Hollande mais aussi avec Jean-Marc Ayrault. « J’ai un profond respect pour Jean-Marc Ayrault et nous travaillons sous son autorité. On peut tout inventer, on peut faire croire qu’il y a une guerre, ça n’a aucun sens. J’ai une mission et cette mission va s’accomplir dans la durée, les choses sont extrêmement claires, on veut continuer à la tête de ce ministère. »

Servir là où il est...

Ce ministère, celui de l'Intérieur. Manuel Valls s'est appliqué à prouver qu'il n'avait pas d'autre ambition que de servir là où il est. Mais dans la durée, pour faire ses preuves et obtenir des résultats. Manuel Valls a essayé de se donner à voir sous un jour rassurant. Peut-être pour essayer de regagner dans les sondages les quelques points qu'il a perdu récemment.

→ A (RE)ECOUTER : Manuel Valls, l'ambitieux

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.