Accéder au contenu principal

France: les finances publiques toujours dans un état préoccupant

Entrée de la Cour des comptes à Paris, rue Cambon.
Entrée de la Cour des comptes à Paris, rue Cambon. WIKIPEDIA
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le rapport annuel de la Cour des comptes est toujours très attendu, voire redouté. Et les Sages, comme on appelle ses membres, en plus de pointer comme chaque année quelques abus dans les dépenses publiques s’inquiètent véritablement ce mardi de l'état des finances du pays.

Publicité

Certains y verront peut-être une mise en garde adressée au gouvernement. Les Sages s’en défendent bien sûr, mais ils insistent longuement dans leur rapport sur l’état toujours préoccupant des finances publiques.

En vingt ans, la dette de la France a été multipliée par deux et devrait atteindre 95% du produit intérieur brut (PIB) du pays cette année, contre 93,4% en 2013.

Si certes, la Cour des comptes a salué les efforts effectués et les économies réalisées, elle les estime encore insuffisantes. Il y a un vrai risque pour que le déficit français dépasse 4,1 % du PIB cette année, loin des 3% exigés par Bruxelles. Loin aussi de la moyenne européenne.

Effort conséquent

Pour la Cour des comptes, la crédibilité financière de la France est en jeu. Il faut donc continuer à réduire les dépenses, à économiser. Le gouvernement a prévu 17 milliards d’euros d’économies par an en plus, jusqu’en 2017. Il s'agit d'un effort conséquent, nécessaire, que la Cour salue. Un effort à la portée de l'Etat, selon elle.

Et surtout des économies à réaliser de manière ciblée. Voilà tout l’objectif de la Cour des comptes : donner des pistes claires et concrètes pour éviter les gaspillages et pour que les économies ne pèsent que sur les secteurs qui peuvent le supporter.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.