Accéder au contenu principal
France

Jean-François Copé impliqué dans une affaire de surfacturation

Jean-François Copé, le président de l'UMP lors d'une conférence à Paris, le 29 mars 2013.
Jean-François Copé, le président de l'UMP lors d'une conférence à Paris, le 29 mars 2013. REUTERS/Jacky Naegelen
Texte par : RFI Suivre
2 mn

« Le Point » accuse une société de communication fondée par des proches de Jean-François Copé d'avoir surfacturé des prestations pour l'UMP. Selon l’hebdomadaire, « les frais de traiteur, de retransmission vidéo et d'éclairage atteignaient parfois le double des tarifs habituels ».

Publicité

« C'est absolument immonde ». Jean-François Copé n’a pas mâché ses mots à l’annonce des révélations du Point. Selon l’hebdomadaire, l’agence Bygmalion, qui appartient à deux anciens collaborateurs du président de l’UMP, a engrangé 8 millions d'euros pour l'organisation des meetings de la campagne présidentielle de 2012. Pour Jean-François Copé, il s’agit d’un coup monté totalement de manière ignoble sous couvert de l’anonymat.

Ses proches, eux, pointent du doigt les fillonistes. Et ceux-ci n'hésitent pas à jeter de l’huile sur le feu. Le député Lionel Tardy a lancé l’offensive ce jeudi matin sur Twitter. Sur les révélations du Point, c’est simple, « tout le monde savait. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas participé au Sarkothon ».

Le « Sarkothon », c’est le surnom donné à la collecte de fonds pour remettre l’UMP à flots après l’invalidation des comptes de campagne. Encouragés par l’ancien président Sarkozy, les sympathisants et adhérents de droite avaient mis la main à la poche.

Voilà donc le retour de la bataille rangée au sein du parti, au grand dam des militants qui ne détestent rien de plus que la guerre des chefs. Un nouveau conflit qui surgit au plus mauvais moment pour le parti d’opposition, à trois semaines seulement du premier tour des élections municipales et au moment même où il chercher à mobiliser l’électorat de droite pour un vote sanction contre le gouvernement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.