Accéder au contenu principal
FRANCE

Polémique autour de la réforme territoriale en France

Le président François Hollande recevra dirigeants des partis politiques dès le 14 mai.
Le président François Hollande recevra dirigeants des partis politiques dès le 14 mai. REUTERS/Ian Langsdon/Pool
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Dès mercredi 14 mai, le président François Hollande recevra les responsables et dirigeants des partis politiques pour évoquer la réforme territoriale. Cette dernière, qui vise à supprimer les conseils généraux et diminuer le nombre de régions, doit surmonter des obstacles, dont une révision de la Constitution jugée inévitable jusque dans la majorité.

Publicité

S'agira-t-il d'un big bang territorial et d'un pari politique avec peut-être une réforme constitutionnelle à la clé pour supprimer les départements ? Une simple loi ne suffira peut-être pas.

La droite s’est déjà engouffrée dans la brèche. Il n'est pas question d’un congrès pour changer la Constitution. Tous les ténors UMP réclament à corps et à cris un référendum. La majorité a bien saisi le risque et fermé la porte.

L'idée d'une consultation populaire avec un président à l'impopularité record est rejetée. Le secrétaire d’Etat André Vallini l'a rappelé « Sous la 5ème République les électeurs ne répondent pas toujours à la question qui leur est posée. »

→ A (RE) ECOUTER : L'émission Débat du jour; La réforme territoriale peut-elle changer la carte de la France ?

Puis, au PS, on espère beaucoup du débat parlementaire : « Copé en refusant la réforme a fait une erreur pronostique un cadre de Solférino. Il s'est enfermé dans la position du conservateur qui dit non à tout. »

Reste que la majorité est entrée en période d'instabilité. Ils sont aujourd'hui nombreux les parlementaires qui l'affirment : « On n'est aujourd'hui pas à l'abri d'un accident parlementaire. »

Comprendre le rejet d'un texte gouvernemental, ces risques, François Hollande les a tous mesurés. Le président va donc entamer des consultations dès la semaine prochaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.