Accéder au contenu principal
FRANCE

Le 8 mai 1945, c'était la capitulation de l'Allemagne nazie

La Une de France-Soir le 7 mai 1945.
La Une de France-Soir le 7 mai 1945. AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Ce jeudi 8 mai, les pays alliés célèbrent la fin de la Seconde Guerre mondiale et la capitulation allemande après cinq ans et demi de combats. C'était le 8 mai 1945, ou le 7, plus exactement, ou le 9... Pourquoi y a-t-il aujourd'hui plusieurs dates marquant la capitulation allemande ?

Publicité

C'était le 7 mai au matin à 2 h 41 très exactement. Le général Jodl signe la capitulation sans conditions des forces nazies, dans une petite salle de classe du collège technique de Reims qui sert de quartier général aux forces alliées.

Après lui, les représentants russe, anglais, américain et français émargent le document.
L'ambiance est grave. C'est l'instant décisif où d'ultimes accords sont négociés. Le document annonce la fin des combats. Il est bien daté du 7. Pourtant, l'Histoire a retenu le 8 mai comme jour de la fin de la guerre.

Deuxième signature

C'est à Staline qu'on le doit. Le dirigeant de l'URSS n'aurait pas apprécié de voir la capitulation allemande signée en France qui plus est par un membre secondaire de son état-major.

Alors, il y eut une deuxième signature. Le 8 mai cette fois à Berlin à 23 h, soit, avec le décalage horaire, à 1 heure du matin à Moscou, ce qui explique que la victoire soit célébrée le 9 mai en Russie. Entre le 7, le 8, le 9 mai, une chose est sûre : en France c'est bien le 8 mai qui est un jour férié.

→ A (RE) LIRE : Commémorations du 8 mai 1945 : François Hollande prône une relance du « triangle de Weimar »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.