France

Elections européennes: réunion de crise à l'Elysée

François Hollande et Manuel Valls à l'issue de la réunion d'urgence convoquée ce lundi matin à l'Elysée en présence des ministres Laurent Fabius, Michel Sapin, Bernard Cazeneuve, Stéphane Le Foll et Harlem  Désir.
François Hollande et Manuel Valls à l'issue de la réunion d'urgence convoquée ce lundi matin à l'Elysée en présence des ministres Laurent Fabius, Michel Sapin, Bernard Cazeneuve, Stéphane Le Foll et Harlem Désir. REUTERS/Philippe Wojazer
Texte par : RFI Suivre
30 mn

En France, le président Hollande a convoqué ce lundi matin une réunion d'urgence de ses principaux ministres en charge des dossiers européens pour analyser la nouvelle donne provoquée par l'émergence du Front national sur la scène européenne. C'est le FN qui enverra le plus important contingent d'eurodéputés français à Strasbourg.

Publicité

Ce lundi, le magazine Décryptage est consacré aux « visages européens ddu populisme » (17h10 TU, 19h10 Heure de Paris).

François Hollande, qui doit rencontrer demain les dirigeants européens pour un dîner à Bruxelles, a tenu ce lundi matin une réunion de crise. Au menu : les leçons de cette nouvelle déroute électorale, après la défaite des socialistes aux municipales. Un « choc », c’est ainsi que François Hollande a décrit le résultat de l’élection européenne en France.

→ A (RE)LIRE : «Choc» politique en France après la victoire de l’extrême droite

Le président de la République était entouré de ses ministres en charge des dossiers européens, Laurent Fabius, Michel Sapin, Bernard Cazeneuve, Stéphane Le Foll et Harlem Désir. Le Premier ministre, Manuel Valls, avec lequel il devait ensuite déjeuner était également présent. L’objectif de la réunion était d’ajuster l’argumentaire pour convaincre les Français de la nécessité de poursuivre une politique sanctionnée par les urnes. Un discours déjà martelé par le Premier ministre ce lundi matin. Aucun ministre n’a pris la parole à l'issue de la réunion. Un silence qui en dit long sur la difficulté de choisir la bonne stratégie de communication et le bon message.

Nous avons une majorité à l’Assemblée nationale ; il y a une feuille de route qui a été tracée et moi je ne veux pas changer cette feuille de route. Vous voulez que je mente aux Français ? que je leur dise qu’il ne faut pas faire des efforts ?

Manuel Valls : «Un mandat a été donné au président de la République pour cinq ans»

Selon l’entourage de François Hollande, le président de la République se pose encore la question de savoir s’il va intervenir et évalue toutes les options. François Hollande va s’entretenir au téléphone dès aujourd’hui avec les principaux dirigeants européens, pour préparer la rencontre et le dîner qui doit avoir lieu demain à Bruxelles. Car, toujours selon son entourage, la première responsabilité de François Hollande est de porter le message de la France auprès des chefs d’Etat et de gouvernement européens. Une tâche bien difficile, après le résultat de l’élection qui a placé le Front national en tête en France.

Quelles options pour le président de la République ?

Outre le désaveu des électeurs, le président de la République doit aussi affronter la grogne, voire la fronde, au sein de sa propre formation. « On est dans le désaveu à l'égard des politiques qui sont menées. Et, sur le plan électoral, dans la déroute », a déclaré Christian Paul, député socialiste et l’un des « 41 frondeurs » qui avaient refusé de voter la confiance à Manuel Valls lors de son investiture au Parlement.

Que peut faire François Hollande ? Le président de la République a déjà épuisé la cartouche du remaniement et la dissolution de l'Assemblée nationale, réclamée par le Front national, est évidemment exclue. A Bruxelles mardi, François Hollande plaidera une nouvelle fois pour une réorientation de la politique économique européenne et le desserrement des politiques d'austérité. Mais comment le président français, affaibli, pourrait-il obtenir demain ce qu'il n'a pas réussi obtenir en deux ans. 

→ A (RE)LIRE : France: quels enjeux pour la réforme territoriale ?

Son affaiblissement aura aussi des conséquences politiques en France alors que se profilent au moins de juin deux rendez-vous importants : le collectif budgétaire et la réforme territoriale.

Récoutez notre mini-spéciale : les conséquences des élections européennes en France (13h40-14h)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail