France

France: le gendre d'Hélène Pastor revient sur ses aveux

Wojciech Janowski, le gendre de la riche héritière monégasque Hélène Pastor, ici caché par le bras d'un policier, à Marseille, le 27 juin 2014, est revenu le 2 juillet sur ses aveux. Il n'aurait pas commandité l'assassinat d'Hélène Pastor.
Wojciech Janowski, le gendre de la riche héritière monégasque Hélène Pastor, ici caché par le bras d'un policier, à Marseille, le 27 juin 2014, est revenu le 2 juillet sur ses aveux. Il n'aurait pas commandité l'assassinat d'Hélène Pastor. Reuters/Patrice Masante
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Rebondissement dans l'assassinat de la milliardaire monégasque et de son chauffeur. Le gendre d'Hélène Pastor, l'homme d'affaires Wojciech Janowski, qui avait reconnu être le commanditaire, est revenu sur ses aveux, mercredi 2 juillet, devant le juge. Hélène Pastor et son chauffeur avaient été tués le 6 mai dernier à Nice dans un guet-apens.

Publicité

Wojciech Janowski parle français, mais il n'en comprend pas toutes les nuances. C'est ce que l'homme d'affaires polonais a affirmé au juge, selon son avocat. Un argument pour expliquer ce retour sur les aveux qu'il avait faits pendant sa garde à vue. « Il avait mal apprécié la portée des termes employés par les services de police », ajoute son défenseur.

Maître Erick Campana annonce qu'il va maintenant demander la nullité de la garde à vue de l'homme de 64 ans. Car Wojciech Janowski n'avait ni traducteur, ni avocat pendant ces 96 heures. En effet, le compagnon de Sylvia Pastor n'avait pas voulu avoir d'interprète.

Le gendre d'Hélène Pastor est actuellement en prison à Marseille. Pendant sa garde à vue, il avait reconnu avoir demandé à son coach sportif d'organiser l'assassinat d’Hélène Pastor et son chauffeur. Le mobile selon les enquêteurs : mettre la main sur l'héritage de la milliardaire monégasque. Wojciech Janowski, lui, avait confié à la police que c'était pour mettre un terme aux violences qu'exerçait Hélène Pastor sur sa fille, Sylvia Pastor.
Le juge des libertés et de la détention a émis mercredi un mandat de dépôt d'un an contre l'homme d'affaires polonais.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail