Accéder au contenu principal
France

Affaire Taubira: le Front national va faire appel de sa condamnation

La garde des Sceaux, Christiane Taubira, ce mercredi 16 juillet à l'Elysée, à la sortie du Conseil des ministres.
La garde des Sceaux, Christiane Taubira, ce mercredi 16 juillet à l'Elysée, à la sortie du Conseil des ministres. REUTERS/Philippe Wojazer
Texte par : RFI Suivre
4 mn

En France, le Front national va faire appel de sa condamnation après la publication par une ancienne candidate du parti d'un photomontage assimilant Christiane Taubira à un singe. Anne-Sophie Leclere a été condamnée, mardi 15 juillet, par le tribunal de grande instance de Cayenne, à neuf mois de prison ferme pour ce photomontage diffusé sur les réseaux sociaux, alors qu'elle était candidate du FN aux municipales dans les Ardennes.

Publicité

Visiblement, Anne Sophie Leclerce n'avait prêté aucune attention à cette plainte déposée par un mouvement antiraciste guyanais, et dont c'était saisie la justice. Renvoyée devant le tribunal de Cayenne pour injures publiques à caractère raciale et provocation publique à la discrimination, elle n'avait même pas mandaté son avocat à l’audience.

Le jugement est tombé. Il est sévère : neuf mois de prison assortie d'une amende de 50 000 euros. Mais les faits sont graves. Poursuivie pour provocation à la haine raciale, la commerçante ardennaise encourait d'ailleurs une peine de cinq ans de prison.

Alors dans la précipitation, son avocat, Me Jacques Erb, tente de bâtir une ligne de défense. Sa cliente, plaide-t-il, n'est pas raciste. « Je ne sais pas pourquoi ma cliente a été prise en victime expiatoire étant donné qu’elle n’est aucunement raciste, dit-il. Elle est simplement nationaliste économique, puisque ce qu'elle ne pardonnait pas à Madame Taubira, c'est d'avoir d’avoir été indépendantiste. Voilà pourquoi elle est devenue hargneuse. Dans ma plaidoirie, j’irai beaucoup plus loin. »

Ce photomontage comparant Christiane Taubira à un singe, c'était de l'humour, assure de son côté Anne Sophie Leclerce. Dira-t-elle la même chose devant une cour d'appel ?

« Rassurant » pour SOS Racisme

En attendant, SOS Racisme s'est félicité de cette condamnation exemplaire. Anne-Sophie Leclerce était candidate à des fonctions de représentation populaire, ce qui justifie pour l'organisation la décision de la soumettre à de la prison ferme.

Il est rassurant qu’un tribunal de la République rappelle qu’il est extrêmement grave de tenir des propos racistes virulents comme ils ont été tenus par cette candidate du Front national, il y a quelques mois.

Dominique Sopo, président de SOS Racisme

A (RE) LIRE : Christiane Taubira comparée à un singe: la justice est saisie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.