France / Israël / Territoires Palestiniens

La manifestation pro-palestinienne dégénère à Paris

Un militant pro-palestinien lançant un projectile durant une manifestation contre les violences à Gaza, le 19 juillet 2014.
Un militant pro-palestinien lançant un projectile durant une manifestation contre les violences à Gaza, le 19 juillet 2014. REUTERS/Philippe Wojazer
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les manifestations de soutien aux Palestiniens de Gaza ont rassemblé plusieurs milliers de personnes samedi 19 juillet en France. A Paris, où le défilé avait été interdit, des heurts ont éclaté entre des manifestants et les forces de l'ordre. Un bilan provisoire fait état de trois policiers blessés et une trentaine de personnes interpellées. 

Publicité

Une manifestation de soutien aux Palestiniens de Gaza organisée samedi à Paris malgré une interdiction des autorités françaises, a tourné à l'affrontement à coups de pierres et de gaz lacrymogènes entre policiers antiémeute et militants pro-palestiniens. 

Les violences opposaient encore samedi soir certains militants pro-palestiniens aux forces de l'ordre dans plusieurs rues du nord de Paris. Selon une source policière, 33 personnes avaient été interpellées en début de soirée pour jet de projectiles, outrages et violences contre les forces de l'ordre. Trois policiers auraient été blessés.

Des militants durant la manifestation pro-palestinienne, dans le quartier de Barbès à Paris, le 17 juillet 2014.
Des militants durant la manifestation pro-palestinienne, dans le quartier de Barbès à Paris, le 17 juillet 2014. REUTERS/Philippe Wojazer

Des groupes de jeunes gens, composés de quelques femmes et de nombreux hommes munis de drapeaux palestiniens, défiaient les forces de l'ordre, qui quadrillent certaines rues près du boulevard Barbès.

Rassemblement dans le calme ailleurs en France et en Europe

En fin d'après-midi, l'air était irrespirable dans le quartier de Barbès en raison des gaz lacrymogènes. Dans une grande confusion, les manifestants, parmi lesquels beaucoup de jeunes hommes se sont dispersés, croisant des familles parties faire leurs courses ou des touristes ébahis non loin du quartier de Montmartre. Bars et commerces du quartier ont baissé leurs rideaux et rangé leurs terrasses dans la panique.

Ailleurs en France, les manifestations organisées à Lyon (plus de 4 000 personnes), Saint-Etienne (1 700) ou encore Clermont-Ferrand (600), se sont déroulées dans le calme.

En Europe, notamment à Londres des milliers de personnes ont appelé à l'arrêt des bombardements israéliens et à la levée du blocus sur Gaza. Les rassemblements se sont déroulés sans heurts.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail