Accéder au contenu principal
France/Palestine

France: le Conseil d'Etat maintient l'interdiction de la manifestation pour la Palestine

La manifestation du 23 juillet pour la paix en Palestine s'est déroulée sans heurts, ici à Paris.
La manifestation du 23 juillet pour la paix en Palestine s'est déroulée sans heurts, ici à Paris. REUTERS/Benoit Tessier
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La nouvelle manifestation pro-palestinienne de ce samedi 26 juillet dans les rues de la capitale a été interdite par la préfecture de police de Paris, qui juge que les garanties en matière de sécurité sont insuffisantes. Le recours devant le Conseil d'Etat déposé par les organisateurs a été rejeté ce samedi à la mi-journée. 

Publicité

Le Conseil d'Etat a confirmé ce samedi à la mi-journée l'interdiction de la manifestation pro-palestinienne, interdite par la préfecture de Paris.

Alain Pojolat, porte-parole du Nouveau parti anti-capitaliste, l’un des organisateurs, ne comprend pas cette décision. « Je suis consterné par tant de bêtise. Le pouvoir a pris la pire des solutions. Comment serait-on, à Paris, la seule capitale du monde où l’on a interdiction de soutenir Gaza ? Des milliers de gens vont aller vers la place de la République et vont se sentir totalement frustrés de ne pas pouvoir manifester leur indignation alors que les images que l’on voit de Gaza, d’heure en heure, sont absolument révoltantes ».

Les organisateurs ne sont pas les mêmes que ceux de la manifestation autorisée, mercredi dernier 23 juillet, et le parcours présente beaucoup plus de risques, juge le gouvernement. Un argument que rejette maître Hosni Maati, l'avocat des associations : « Nous avons laissé la possibilité de la négociation, de la discussion, pour trouver un parcours qui convienne à tout le monde ; la priorité étant, pour les organisateurs, d’éviter tout trouble à l’ordre public. Et pour cela, il vaut mieux encadrer ces manifestations, que de les interdire ».

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, a appelé les organisateurs à renoncer à tout rassemblement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.