France / Israël

Les juifs de France émigrent en masse vers Israël

A Jérusalem, des Français venus faire leur aliyah reçoivent leurs papiers d'identité israéliens.
A Jérusalem, des Français venus faire leur aliyah reçoivent leurs papiers d'identité israéliens. V. Gaymard/RFI

La France est en tête des pays d'émigration vers Israël. Selon l'Agence juive en France, une association paragouvernementale israélienne, la raison de ces départs serait le climat « d'antisémitisme décomplexé ». C'est la première fois que les Français sont aussi nombreux à faire leur aliyah.

Publicité

Ils sont 4 566 à avoir quitté la France ces huit premiers mois de 2014. Loin devant l'Ukraine qui a vu 3 252 de ses ressortissants partir pour Israël. Il s'agit d'un record pour la France, d'après l'Agence juive en France.

500 000 à 600 000 juifs vivent en France. Il s'agit de la première communauté juive en Europe, et la troisième dans le monde après Israël et les Etats-Unis. D'ici la fin de l'année, 1% de cette communauté en France aura probablement quitté le pays. Du jamais vu, d'après l'Agence juive en France. Pour le Consistoire de France, l'instance de représentation religieuse de la communauté, le phénomène serait dû à un climat d'insécurité. « Un signal fâcheux », s'inquiète le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

Le problème, pour le Crif, c'est l'antisémitisme. Il y a eu plusieurs incidents cette année, notamment pendant les manifestations de soutien à Gaza, alors que l'offensive israélienne faisait rage. Mais les institutions juives l'admettent aussi, la situation économique - croissance nulle, fort taux de chômage - fait aussi partie des raisons pour lesquelles ces Français plient bagages.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail